Manga Time : La Petite Fille aux Allumettes Tomes 2 à 6 (Fin)

Fiche

La Petite Fille aux Allumettes, tome 2 par Suzuki

La petite fille aux allumettes n’arrive pas à dégager ce quelque chose en plus. Rin me fait penser à la fille des enfers. Et les situations ne sont pas évidentes, on a de quoi réfléchir dessus, philosopher.
J’aime beaucoup ce dessin très particulier, qui a un petit air envoûtant.
Je lis cette série avec plaisir, sans en faire une priorité.
Comme la fille des enfers; la série a un côté dérangeant, mais elle a le mérite de vous faire réfléchir !

La Petite Fille aux Allumettes, tome 3 par Suzuki

La petite fille aux allumettes est une très bonne lecture et très intéressante. Elle met mal à l’aise mais comme peut le mettre un thriller, les tréfonds de l’âme humaine.
Le travail sur la couverture est toujours aussi agréable, et le manga bénéficie de très belles pages couleurs sur lesquelles nos yeux s’attardent volontiers en début de tome.
Nous avons des histoires différentes mais parfois des liens entre elle, ce qui renforce encore le pouvoir et l’intérêt du titre.
Dans le tome 3, on a une mère exigeante qui pousse ceux qu’elle aime à être à 120%, cela n’a pas toujours été très bien vécu par son fils et il doute de son amour. Qu’en est-il ? Elle est maintenant morte, mais manque au petit fils qui l’a fait revenir grâce aux allumettes de Rin laissées maladroitement par son père.
On a 2 amies, avec une un peu moins chanceuse et boulotte. Mais quand elle s’en sort mieux, l’autre déclenche de vils et sombres sentiments. Pourra-t-elle lutter contre et préserver son amitié ?
On a ensuite un jeune homme qui tente de vendre des mangas, il en conseille qui ne se vendent pas. Cette histoire pose plein de questions intéressantes sur ce qui fait le succès d’un auteur, d’une oeuvre, sa légitimité ?
Ensuite, nous retrouvons un personnage et une force d’enfant, qu’une fois adulte on perd.
Une histoire venue d’ailleurs, une jeune femme enfermée, mais plane une étrange histoire à son sujet.
La dernière est sur Rin et nous entraîne bien étrangement.

La Petite Fille aux Allumettes, tome 4 par Suzuki

A nouveau, on admire les pages couleurs, on nous parle vite de festival de l’oubli, de lanterne de l’oubli.
Oublier pour moins/ne pas souffrir ? Voilà une intéressante question que pose la 1ère histoire. Elle avait tout, un passé tellement éblouissant, qu’il est dur pour elle de jouir de ce présent terne.
Un étrange détective et un homme condamné bien vite. A sa sortie, il rêve grand, que s’il n’avait pas été enfermé, il aurait produit un grand manga, une seconde chance grâce à Rin ? Gare aux raccourcis !
Une histoire de royauté
Et enfin 2 histoires courtes avec Rin qui ont précédé la série.
Alors vous laisserez-vous tenter ? Oserez-vous craquer une allumette de Rin ? Contre « seulement » un an de votre, réalisez votre chimère !
Ce sont effectivement comme ils le mettent « des fables aux morales inattendues avec des clients qui utilisent les allumettes avec plus ou moins de succès. »

La petite fille aux allumettes, tome 5 par Suzuki

Prêt pour des histoires cyniques ? Cruelles ? Méfiez vous de vos voeux.
Je vous ai juste noté quelques pistes de réflexion au milieu de toutes ces petites histoires.
-Au cas où ? Elle est professeur stagiaire mais ne rêve pas d’exercer ce métier. Que dire quand on lui pose la question ? Comment faire face à ces jeunes adolescents ?
Doit on choisir la réponse qui convient au plus grand nombre ?
-Un renard a voulu devenir un humain pour venger ses parents qui ont été tués.
La vengeance, c’est toute une histoire.
-Un jeune homme n’avait envie de rien, pas de passe temps, pas de hobbie. Que peut changer la motivation ? A quel prix ?
-Quelqu’un de poissard qui n’a jamais de chances.
Le jeu était il truqué d’avance ?

La Petite Fille aux Allumettes, tome 6 par Suzuki

Prêt pour des histoires cyniques ? Cruelles ? Méfiez vous de vos voeux.
Je vous ai juste noté quelques pistes de réflexion au milieu de toutes ces petites histoires.
-Est-ce qu’on nous aurait raconté la triste histoire de Rin, au sein d’une famille froide. Enfin surtout le père. Ou est-ce une autre illusion, chimère ?
-Douée et mignonne, mais sur le stand les manga de cette mangaka ne se vendent pas tant que cela. Est-elle vraiment douée ? Qu’est-ce qui fait vendre ? La mauvaise publicité est-elle vraiment bonne à prendre ? Vendre à tout prix ?
-Une fois qu’on a collé une étiquette sur vous, c’est difficile de la décoller.
-Il voulait faire rire tout le monde. Fait-il vraiment rire ? Et à quel prix, sinon si c’est des moqueries.
-Elle avait l’amour de la plongée, mais ce métier est difficile, dangereux
-Une fille qui déteste les boutons
-Une guerre absurde

En bref, Rin nous conte plein de petites histoires, des moments de vie, des voeux des gens, des chimères, des illusions. Les petites histoires passent assez vites, mais elle font froid dans le dos tout comme des thrillers.
On nous l’a bien dit de nous méfiez de nos voeux.
La cruauté humaine et de notre monde est très palpable dans ces histoires, qui ont beaucoup d’amertume, de tristesse, mais sont intéressantes. C’est ce dont je me rappelle le mieux, car c’est ce que dégage les 2 derniers tomes.
Le tome 6 est le dernier tome de la série.
Comme ce sont de petites histoires, vous pouvez quand même les lire sans problème de temps en temps.
Ce manga ne manquera certainement pas de diviser les lecteurs. Une expérience étrange à tenter si vous l’osez.
Certaines histoires vous toucheront sans doute plus que d’autres.
Relisez tous mes avis pour voir un peu quel effet fait chaque tome. Les 2 derniers sont ceux que j’ai lu récemment et ceux ci sont très cyniques en tout cas.
J’ai relu moi-même mes avis et il y a quand même un beau mélange d’émotions, d’histoires qui nous ont été racontés. D’ailleurs dans les 2 derniers tomes, Rin semble s’imposer avec ces allumettes. Pas de mise en garde.

Pourquoi la lire ?
-> Bonne qualité d’édition
-> Bonne qualité de papier
-> Pages couleurs au début
-> Un graphisme étrange mais qui dégage quelque chose
-> Pour des histoires de toutes sortes qui font réfléchir

A qui elle s’adresse ?
-> Aux gens pouvant lire des thrillers, aimant la réflexion 
-> Ne pas être trop sensible, ne pas avoir peur d’être mal à l’aise

2 commentaires sur « Manga Time : La Petite Fille aux Allumettes Tomes 2 à 6 (Fin) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s