Roman Graphique Time : De la nécessité d’avoir un ours chez soi (Fiche – Terminé en 1 tome)

N’étant pas en état, je vous mets les avis mais sans mise en forme pour le moment (coloration, gras …) ni fiche ni graphisme
Merci d’avance pour votre compréhension
Ce message s’auto-détruira

De la nécessité d'avoir un ours chez soi - Debuhme

Une BD avec un dessin de base mais qui se laisse bien lire, en toile de fond, elle nous offre une certaine réflexion sur le monde moderne, la surconsommation, et la pression sociale exercée. Rien que la première page donne le ton. On est emprisonné dans une sorte de routine qui se perpétue de génération en génération. Les gens peuvent s’inquiéter pour nous, ou nous regarder de travers si on ne suit pas la ligne. La réussite n’est pas forcément la même chose pour tout le monde, et on doit tous faire des choix difficiles. La BD suit le rythme des saisons, et va passer les 4 saisons. Notre jeune homme a un travail classique mais qu’il déteste. Il faut dire que pour le peu de temps qu’on a vu l’ambiance à son travail, elle avait l’air nocive et les gens très idiots, y compris les chefs. On voit aussi ce jugement qu’on appose sur nous mais finalement sans nous connaître, sans savoir pourquoi on agit ainsi. Il a plus de trente ans, pas d’emploi vraiment stable, on l’accuse de vivre comme un adolescent, il a envie d’écrire mais sur une machine à écrire. Sa mère l’appelle, prend de ses nouvelles, voire s’inquiète, mais souvent elle oublie de l’écouter vraiment. Il y a le rêve, les envies, et les factures à payer. Son père était un rêveur, ou autre, on l’a peu vu. Il vivait seul, sans petite amie, mais là il ne vit plus vraiment seul, il y a un ours chez lui. Il s’appelle Ernest, il ne parle pas, mais il agit. Il est parfois un peu spécial pour un ours. Cela bouscule sa petite routine de vie, lui fait vivre des aventures, prendre des risques et rencontré Alice,une militante, opposée à son père. On s’amuse à le voir. Parfois on se demande s’il est vraiment là. Cela paraît tellement dingue, un ours dans un appartement. D’ailleurs notre jeune homme voit un psy, cela a plus l’air par habitude, il n’a vraiment pas l’air de servir à grand chose. Avec Alice, il y a une ouverture à l’autre, ainsi que des tensions. Elle aussi le bouscule. La fin est également assez spéciale. Et on sent vraiment qu’en toile de fond, il y a une grosse remise en question et réflexion sur la société moderne, ce qu’elle nous impose. Les personnages ont quand même l’air très caricaturaux. Etes-vous prêt à accueillir un ours chez vous ?

Merci à Izneo pour la lecture

A ajouter : tag, graphisme, résumé, fiche

2 commentaires sur « Roman Graphique Time : De la nécessité d’avoir un ours chez soi (Fiche – Terminé en 1 tome) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s