Manga Time : From End Tome 1 (Fiche)

Enseignante au lycée depuis peu, Rui Shinomiya tombe un jour sur une photo précieusement gardée par Rui Hayase, l’un de ses étudiants. Choquée, elle se reconnaît sur le cliché, adolescente, à l’époque où elle était victime d’agressions sexuelles. Le passé qu’elle avait tout fait pour oublier ressurgit brutalement. C’est un nouvel enfer, pavé de chantage et de manipulation, qui commence…

Fiche plus tard

Mon avis/Mes impressions :

Même si cela spoile une partie de l’histoire. Vous devez absolument lire le résumé, et vous devez absolument savoir qu’il est très violent physiquement et psychologiquement, que vous pourriez être traumatisé, mal à l’aise. A ne pas mettre entre toutes les mains, surtout pas des jeunes ou des âmes trop sensibles, ou des gens ne supportant pas ce genre d’histoire. Comme le dit le résumé, nous parlons d’abus sexuels, de viols.
Le point étant fait, on peut passer à notre histoire.
Kana a bien fait de le mettre dans sa collection Big + public averti. Rappelons aussi l’intérêt de cette collection.

Le graphisme est très doux, avec un côté shojo, et tout commence merveilleusement bien. Rui Shinomiya est une enseignante dévouée, très proche de ses élèves. Elle s’est fait deux promesses. Elle a très à coeur le bien-être de ses étudiants, et elle adore s’amuser avec eux. Nous comprenons très vite qu’elle a elle-même pas vraiment pu profiter de sa jeunesse, sans en savoir la cause au départ.
Elle ne veut laisser personne de côté, c’est ainsi qu’elle tente de s’approcher de Rui Hayase. Et comble de l’ironie, c’est ainsi que sa vie va rebasculer en Enfer.

La tension est implacable tout le long du tome, et monte crescendo. C’est une véritable descente aux Enfers qui nous prend aux tripes tout le long de la lecture. Je précise que même moi qui ait une certaine expérience d’histoires de tout type, cela m’a parcouru de frissons tout le long de la lecture et pris littéralement aux tripes.

Souvent face à la douleur, soit on ne veut plus voir le lieu, soit on s’y confronte. Pendant qu’elle même était élève, elle a vécu l’Enfer, victime de l’innommable. Adulte, elle décide d’enseigner, et se confronte à nouveau à l’école.
Elle a réussi, et elle est souriante au départ, jusqu’à ce que le passé se rappelle violemment à elle.

Il y a des personnes monstrueuses, et il y  a des monstres qui sont également des manipulateurs psychologiques hors pair, très intelligent, dont les griffes sont redoutables.

L’histoire est haletante, et il nous faut un bon moment pour tout reconstituer et savoir ce qu’elle a subi exactement. C’est assez explicite sans en mettre des tonnes. Nous sommes pris de doutes sur certains personnages, et à force nous nous posons plein de questions.

Le sous-titre est le « prix de la liberté ». C’est vraiment un élément très important et central du récit : la liberté. Comment la retrouver ? Comment s’échapper ? Comment taire l’innommable ? Shinmiya pourra-t-elle combattre ses démons ?
Parfois, certaines paroles d’autres personnes qui n’ont aucune idée de ce que vous vivez peuvent devenir terriblement maladroites.

Tout comme Shinomiya, c’est l’espoir qui nous fait tenir.
Le prix de la liberté est une éternelle question très intéressante également.

Shinomiya a le comportement de la loi du silence, de vouloir éviter que cela s’ébruite. Alors même si au Japon cette loi est plus forte, elle a régné de tout temps, et même chez nous malgré tout, je pense qu’elle a toujours cours à certains moments, surtout quand on voit l’efficacité du système judiciaire. On peut comprendre qu’elle ne veuille pas étaler sa vie, se confronter, et se justifier devant les autres.

Je vous laisse également lire l’avis de mes camardes et consœurs que vous pouvez parfaitement lire comme le mien sans avoir lu votre premier tome. C’est un thriller, on a veillé à vous réserver toutes les surprises, mais on devait vous avertir niveau horreurs physiques et psychologiques. 

Il y a une belle concentration sur l’émotion, la liberté, des moments qui peuvent permettre à une partie d’entre vous malgré tout de lire ce titre.

Autres avis
Opale de Chez Xander
Tachan
Lire en bulles

 

4 commentaires sur « Manga Time : From End Tome 1 (Fiche) »

  1. Merci pour le lien, effectivement ce n’est pas un titre à mettre entre toutes les mains et il vaut mieux être prévenu avant. Mais sa grande force, c’est que malgré tout il ne tombe pas dans le cliché voyeuriste, c’est un titre qui dénonce comme il faut ce type d’horreur, du coup j’ai trouvé ce thriller très bien construit et plus fin que prévu ^^

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s