Manga Time : Baltzar – La guerre dans le sang Tomes 1 & 2 (Fiche)

Baltzar - La guerre dans le sang - Manga

Manga - Baltzar - La guerre dans le sang Manga - Manhwa - Baltzar - La guerre dans le sang Vol.2

Edition : Meian
Titre japonais : Gunka no Baltzar
Dessin : NAKAJIMA Michitsune
Scénario : NAKAJIMA Michitsune
Seinen : 2 tomes en France, 12 au Japon. En cours.
Genre : Historique, Aventure
Prix papier : 6.95€
Pas d’édition numérique

Fiche Manga News

Fiche produit Meian

Résumé :
Le commandant Baltzar est envoyé par l’Empire dans une école militaire du Baselland, un pays allié. Sa mission est de mener la réforme du système militaire de ce pays afin de combler leur retard flagrant. Mais il se retrouve un peu perdu face à des instructeurs et des élèves qui se sont depuis longtemps habitué à la paix. Dans cette période de transition entre la paix et la guerre, ils vont devoir affronter leur destin.

Mon avis/Mes impressions :

Ce manga m’a tout de suite intéressée à son annonce, avec ses belles couvertures, son histoire prometteuse, et le beau graphisme.
Un manga prometteur, assez réaliste et percutant. Une large place est accordée à la stratégie et le politique. Nous nous plaçons dans une sorte d’empire allemand. Les noms des personnages, des villes, des pays, ont cette consonance allemande.

Tout est très joliment travaillé et très prenant, un scénario riche et intelligent, sous un trait exquis.

Baltzar est le nom d’un commandant, il nous fait l’honneur de la couverture du tome 1. Il est beau, intelligent, il sait réfléchir et s’adapter à toutes sortes de situations. Il a bien réussi. Berndt Baltzar est un personnage que vous pourrez prendre plaisir à découvrir et plein de surprises.
La seule chose que nous pourrions lui reprocher c’est qu’il a la guerre dans le sang. Oui, le sous-titre est vraiment bien trouvé.
Quel n’est pas sa surprise quand ses supérieurs vont l’envoyer comme instructeur dans l’école militaire d’un de leur pays allié. Il n’est pas ravi, mais il n’a pas d’autres choix que d’y aller et d’assurer s’il ne veut pas condamner sa carrière.

Un chevalier de la cavalerie nous fait l’honneur de la couverture du tome 2. Helmut. Là aussi, nous avons déjà le droit à un certain nombre de surprises.
Avec ce personnage, nous avons également une réflexion intéressante sur les différents postes à l’armée.
La cavalerie a une classe incroyable, et l’uniforme fait tomber les filles. Ils ont surtout là pour l’apparat, mais également de nobles familles. Est-ce qu’ils sont vraiment tous d’accord avec cette situation ? Est-ce qu’ils agiront ou pas si la situation l’exige ?

L’école militaire rassemble des gens de tous les horizons, de toutes catégories sociales. Evidemment, tout le monde n’a ni les mêmes facultés ni chances. Mais il est intéressant de les voir interagir, découvrir des éléments les uns sur les autres.

Baltzar a une façon d’agir assez juste, mais s’il sait aussi se faire entendre, comprendre, donner des ordres, voire bien faire comprendre que ce n’est pas un jeu non plus. Il sera mis à rudes épreuves dans ce pays allié. Ce qu’il sait aussi faire, c’est calmer le jeu, apaiser les tensions.

Il n’hésite pas à donner son avis, mais même lui et malgré sa position n’est pas totalement libre de ses gestes. La naissance et la fortune continuant à prédominer. Alors nous n’avons plus qu’a espéré qu’il saura se faire entendre autrement et prouver sa valeur.

Vous pouvez également retrouver des réflexions sur la guerre, la paix, des problèmes avec les villageois qui s’inquiètent des manoeuvres militaires, des problèmes de ressources, matériel, la façon d’éduquer, instruire, etc. Ainsi qu’une réflexion sur le fait de tuer, de vraiment passer l’acte.

Nous sentons vraiment que nous avons affaire à un seinen grâce à des réflexions très intéressantes, et un scénario riche et intelligent. La stratégie et la politique s’entremêlent habilement, et ces deux premiers tomes sont très prenant. J’en suis ressortie conquise, avec un petit coup de coeur.

Le graphisme est superbe. Les décors complètement exquis, ils sont très réalistes et nous percutent de plein fouet.

Au niveau de l’édition, elle est très agréable. La qualité des pages est au rendez-vous. Le premier tome a sa première page couleur avec en bonus de fin de quoi mieux entrer dans le monde qui nous est présenté. Le 2ème tome a quelques pages en couleurs au début, un régal, un récapitulatif de l’histoire et des personnages, à nouveau de quoi mieux comprendre leur monde, des choses de leur vie quotidienne, et des mini chapitres pour faire retomber la tension. Les petits trucs de la vie quotidienne sont juste écrit un petit trop petits pour moi par moment.
Les japonais savent comment toujours nous offrir des moments très intenses, et prenant avec des petits instants de vie pour que nous puissions reprendre notre souffle.
Meian a laissé les dates de parution japonaises sur ces 2 tomes. Cette série a commencé à sortir en 2011 dans le pays du soleil levant. Il y a 12 tomes actuellement, elle est toujours en cours. A la fin de ces deux tomes, vous attendrez avec grande envie votre troisième tome.
Le titre est un peu en relief sur vos tomes : Baltzar, c’est tout agréable au toucher.

Si vous aimez les univers riches, complets, avec de la stratégie, bien abordé, avec en plus un joli graphisme, que vous aimez les seinen, des histoires plus mûrs et adultes, n’hésitez pas à le tenter.

Merci à Meian pour cette belle lecture 🙂

8 commentaires sur « Manga Time : Baltzar – La guerre dans le sang Tomes 1 & 2 (Fiche) »

  1. J’ai beau être fan de manga/romans/séries/films historiques j’avoue que là je ne suis pas emballée. Ça m’a l’air beaucoup trop beau, trop lisse, trop propre pour le sujet et la pseudo époque abordés. Alors je ne sais pas trop. Il faudrait que je feuillette et lise un bout en librairie pour voir ^^!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s