BD Time : Rêveries

Rêveries - Golo Zhao

En un tome.

Mon avis/Mes impressions :

Golo Zhao, auteur entre autre de Poisons, Le monde de Zhou Zhou, nous invite cette fois-ci dans le plus étrange des voyages. Entre rêves et réalités, nourrit de la France, de films et de références, nous sommes emportés, charmés, perdus, et nous sourions tendrement aux références. Tout part d’un moment de la réalité, et les prolongements se font de plus en plus mystérieux, telle Alice, Monsieur Z a attrapé la clé des rêves, mais à lui ça semble tellement réel et se passer. Mais vu le métier de monsieur Z, il peut très bien avoir une imagination très fertile. D’ailleurs le doute ne cesse d’être distillé. Le graphisme est agréable, les couleurs sont étranges, tout est dans des teintes de bruns, noirs. L’histoire est également l’occasion de retrouver des chinois en France. Nous voyons Paris, parlons peintures, arts, mais aussi de café. Il y a des idées intéressantes qui se promènent dans l’album aussi, nous ne savons jamais vraiment à quoi nous attendre, à quelle sauce nous allons être mangé. Par exemple, il est difficile d’être à deux endroits à la fois, sur le café, sur nos choix de vie, et même sur le choix de vivre ou pas etc. Nous découvrons plein d’histoires et de personnages, et à la fin nous sourirons tendrement. Les histoires ont parfois une certaine brutalité et offrent également de belles pistes de réflexion, peut être même différents niveaux de lecture. Nous sommes également très touchés par les deux personnages principaux et réels de l’histoire que sont Zu et Monsieur Z qui passent des moments sympathiques ensemble, et plus si affinités, mais auraient-ils loupés leur moment ? Et attention aux malentendus. Tourbillonnez, rêvez, réfléchissez. Oserez vous entré dans cette histoire ? Si elle n’est pas le coup de coeur que j’aurai pu attendre, cela reste néanmoins une bonne et intéressante lecture.

Merci à Izneo pour cette expérience de lecture.

3 commentaires sur « BD Time : Rêveries »

  1. Comme je le disais à Xander, j’ai du mal à m’intéresser à cette autrice, à part pour Yaya qui me tente à cause de son contexte, et celui-ci est même celui qui me tente le plus. Le dépaysement doit être là pour les asiatiques le lisant mais pour nous ? Pas du tout ^^!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s