Manga Time : Blue Thermal Tome 1 (Fiche)

Blue Thermal - Manga

Manga - Blue Thermal

Edition : Komikku
Dessin : OZAWA Kana
Scénario : OZAWA Kana
Titre original : Blue Thermal – Aonagi Daigaku Taiiku Kyoukaibu
Shojo/Seinen : 2 tomes en France. En cours. Terminé en 5 tomes au Japon.
Genre : Tranche de vie, Sport, Romance
Prix papier : 7.99€
Pas d’édition numérique

Résumé :

Tamaki est un vrai garçon manqué, fan de sport. De ce fait elle n’a jamais eu beaucoup de succès avec les garçons, mais son entrée à l’université est sûrement l’occasion de changer cela. Au cours d’une partie de tennis, elle tente de faire la fille mignonne et maladroite, mais le naturel reprend le dessus et elle joue avec force. Sans le faire exprès, elle envoie la balle sur un planeur et l’endommage sérieusement. Elle doit rembourser 2 millions de yens de dommages, mais le club de planeur lui propose un marché : elle s’acquittera de sa dette en travaillant gratuitement là-bas. Tamaki accepte, car elle n’a pas d’argent. D’abord peu intéressée, elle va vite se prendre de passion pour le planeur et en apprendre les secrets. Alors que les membres du club se préparent à une compétition contre une université voisine, elle apprend que la championne du camp adverse n’est autre que sa demi-sœur avec qui elle a de très mauvais rapports…

Mon avis/Mes impressions :

A quelques détails un peu de folie, ou pour le scénario, Blue thermal nous permet de nous envoler. Une petite lecture coup de coeur.

Un travail d’édition de qualité : de belles pages blanches de qualité, très agréable à lire. Il me manque juste quelques pages couleurs.

Quand on soulève la jaquette : surprise. Nous avons un manuel de vol.
Il y a également le petit planeur dessiné entre les chapitres, et des cours de planeur, un petit avant goût pour aider l’histoire et voir que c’est vraiment un tout, des connaissances, du travail, de l’expérience.

Les premières pages nous font rêver. Et quand nous faisons la connaissance plus terre à terre de la jeune Tamaki, elle nous désespère quelque peu.

Tamaki est un peu terrible. Elle veut rencontrer la bonne personne, tombée amoureuse, être aimée, mais pour cela elle s’abandonne un peu elle-même, elle veut changer. Se laissant trop marquée par la réaction des jeunes garçons rencontrés avant, ainsi que de sa famille pour qui il faut à tout prix être premier. Mais à d’autres moments, quand elle est vraiment passionnée, ou telle que nous la voyons sur la couverture, elle nous emporte avec elle. Elle est déterminée.

Il y a eu 2 moments où j’ai éclaté de rire
-> Elle doit payer toutes les réparations qui sont à un prix exorbitant (petite pensée pour Host Club). Sérieux ? Et que faisait un planeur a un tel prix sur le terrain ? Pourquoi ils ne partagent pas les frais au moins ?
-> Vu qu’elle se focalise un peu trop sur les sentiments, et au départ n’a pas vraiment envie de rejoindre le club. Le capitaine lui donne une réponse épique.

Si au début, elle doit servir de larbin, très vite plus se dégage heureusement. L’espiègle capitaine, qui a également beaucoup de classe et d’élégance voit un certain potentiel en elle et la travaille, un peu en jouant son jeu, sur les mots. Son expérience passée à elle lui a apporté quelque chose qui la servira. Par contre, elle va être très surprise des efforts à faire, de ce qu’il y à apprendre.

Daisuke (a des airs de Kyo dans Fruits Basket), pas vraiment méchant, mais brutal, répondant durement, et lui en voulant de l’intérêt que le capitaine lui porte. Il la traite souvent d’idiote, ce qui n’est pas très agréable.

Bon, du coup, ça donne quand même envie de les claquer par moment ^^.

Nous découvrons un peu les gens qui gravitent autour, qui sont dans le club, plein de caractères différents, et des gens aux études différentes aussi. Le capitaine ayant des études qui correspondent pas mal a priori.

Notre jeune Tamaki pourrait bien tomber amoureuse du ciel, et ne plus vouloir quitter le club d’aéronautique. Piloter ces aéroplaneurs elle aussi.

La fin va mettre à mal Tamaki. Affaire à suivre, mais plutôt prometteur.
La fin fait partie des moments rocambolesque, un peu typique des shojo, qui vous ferait vraiment dire que le monde est petit.

Une amie me disait qu’elle a trouvé le tome 2 encore mieux.

Apparemment les gens sont divisés : mais si vous aimez volé, le ciel. Que le côté amoureux, un peu rocambolesque ne vous dérange pas. Foncez sur cette petite série en 5 tomes.
Si vous avez envie d’allier quelque chose de sérieux et de passionnant à de beaux moments de partage mais aussi du rire, ce sera parfait.
Il faut dire que les toutes premières pages nous emportent et nous donnent beaucoup d’espoir et d’attente.
Et personnellement j’ai passe un très bon moment de lecture. Ayant un intérêt particulier pour le fait de voler, d’être dans les airs, en plus nous voyons rarement des histoires avec des planeurs. Si le sujet vous intéresse, ce sera également une raison supplémentaire pour essayer. 

Et vous ? Prêt à vous envoler ?

Publicités

3 commentaires sur « Manga Time : Blue Thermal Tome 1 (Fiche) »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s