BD Time : La fille dans l’écran (Fiche)

La fille dans l'écran - Lou Lubie

de Lou Lubie et Manon Desveaux
Editions : Marabulles
Sortie le 09 janvier 2019
Prix papier : 17.95€
Prix numérique : 12.99€
Statut : 1 tome (terminé)

Histoire :
Coline vit en France et rêve de devenir illustratrice. Ses recherches d’inspiration la conduisent à contacter Marley, une photographe installée à Montréal.
De son côté, Marley a abandonné sa passion pour la photo pour se laisser porter par une vie sociale trépidante : un job alimentaire, un amoureux québécois…
Les deux jeunes femmes que tout oppose vont tisser sur internet un lien plus fort que la distance et le décalage horaire, qui va grandir de façon troublante jusqu’à la rencontre…

Mon avis/mes impressions :
La fille dans l’écran est un album dessiné à deux mains, dont le résultat est charmant, intéressant et fonctionne très bien. Une belle surprise. C’est Lou Lubie qui s’occupe de Marlène dite Marley, elle vit au Canada, rêvait de faire la photographie, elle est avec un homme, et fait un job alimentaire. Elle est dynamique, elle ose, elle est représentée en couleur tout comme son environnement. Et Manon Desveaux s’est chargée de Coline, elle vit en France. Elle est renfermée, elle a du mal à sortir de chez elle, a rencontré pas mal de problèmes, elle a le goût de l’illustration. C’est un peu sa dernière chance l’album qu’elle prépare. Elle a été victime de phobie scolaire, et se retrouve souvent incomprise, elle fait des crises d’angoisse, heureusement elle a ses grand parents qui la soutiennent et la laisse rester avec eux. Elle et son environnement sont représentés en noir et blanc. Toutes les deux ont des caractères, des vies différentes, une a beaucoup plus osé et pourtant s’est enfermée dans un moule. Elles ont une différence d’âge qu’on apprendra plus tard. C’est Coline qui contacte Marley, après être tombée sur certaines de ses photographies, elle demande si elle peut les utiliser pour son livre. Toutes les deux se font du bien, cela leur permet de réfléchir, prendre du recul, avoir un avis extérieur. Elles parlent du travail, s’entraident, mais finissent par parler de plein de choses, sans réellement se connaître non plus, sans tout savoir. Il y a beaucoup de partages virtuels entre elles, une idée peut aussi être de lancer un film au même moment. Elles ont aussi le petit soucis du décalage horaire. Tout transparaît : l’attente, les doutes, les messages refaits, la peur que l’autre ne réponde plus, de déplaire, de l’attente frénétique de la réponse, des partages, le tout en voyant leurs vies se déroulaient, voir de vrais gens. Tout cela est très bien rendu, les sentiments nous touchent. Ensuite, on a l’envie et la peur de se rencontrer, y compris de déplaire, de briser la belle relation construite avec l’autre personne. C’est charmant, touchant, cela les aide toutes les deux. A travers un écran, qu’est ce qui peut naître ? Et être solide dans la vie ? Le bonus de fin nous explique comment l’album a été construit, c’est très intéressant et charmant aussi. Puis, quand elles se rencontrent le blanc et noir et la couleur vont s’emmêler. Un très bel album que je recommande à tout le monde.

lesvoyagesdely - Bs0BQ_anJgF

Merci à Izneo pour la lecture

Et vous, connaissez-vous ? Il vous tente ? Avez-vous déjà lié des amitiés, voire des amours virtuellement ? Vous êtes vous rencontrés ? Qu’est-ce que cela a donné ? Pensez-vous que ça peut fonctionner ?

4 commentaires sur « BD Time : La fille dans l’écran (Fiche) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s