Manga Time : Real Girl Tomes 1 & 2 (Fiche)

Manga - Real Girl Manga - Manhwa - Real Girl Vol.2

Edition : Pika
Titre japonais : 3D Kanojo
Dessin : NANAMI Mao
Scénario : NANAMI Mao
Shojo : 2 tomes en France, 12 au Japon. Terminé.
Genre : Romance, Tranche de vie
Prix papier : 6.95€
Prix numérique : 4.49€

Fiche Manga News

Résumé :
Tsutsui, alias “Tsutsun”, est un otaku qui s’assume : il préfère les héroïnes virtuelles de ses jeux vidéo aux filles IRL (In Real Life). Un jour où il arrive en retard en classe, une punition va le rapprocher d’Iroha, l’archétype de la “fille en 3D” qu’il déteste : superficielle et désinvolte, elle sèche les cours et enchaîne les conquêtes. Cependant, différents concours de circonstances vont montrer à Tsutsui que cette fille qui a tout d’une dévergondée n’est peut-être pas celle qu’il croyait…

Mon avis/Mes impressions :

Tome 1 :

Le lecteur sait déjà que Real Girl de Nanami Mao sera en 12 tomes. Il existe également un anime. En tout cas, ce premier tome fût une lecture découverte très fraîche et sympathique. Le graphisme est agréable. Nous allons confronter, mettre en relation 2 personnes qui n’ont a priori rien à faire ensemble, sauf qu’elles sont victime du jugement des autres, ce qui est fort désagréable. Ils n’essayent même pas de comprendre les différences, d’apprendre à connaître, non ils jugent direct, voire même les embêtent, harcèlent. Hikari Tsutsui est un otaku, passionné d’anime, manga, jeux vidéos. Heureusement il a un ami, mais autrement il est asocial, mal dans sa peau, persécuté, et totalement découragé. Cela se voit car il répond par moment que ce n’est pas grave, c’était toujours comme ça, et même sa mère s’inquiète pour lui et a peur qu’il devienne un NEET (ni stagiaire, ni employé, ni étudiant) tellement il est renfermé et vit dans son monde. Iroha Igarashi est vue comme une bimbo et pour cause, belle, m’enfoutiste, elle semble collectionner les hommes. Elle n’a pas d’ami à cause de son comportement, mais il apparaît très vite claire (sauf à certains, comme Hikari qui comprend tout de travers) qu’elle cache quelque chose, que tout est bien plus compliqué qu’il y paraît. Leur première rencontre se fait quand ils sont tous les deux en retard, et qu’ils doivent nettoyer la piscine ensemble. Cet évènement va en déclencher d’autres, jusqu’à la proposition insolite de sortir ensemble. Il n’est pas prêt malgré tout à accepter n’importe quoi, n’importe qui. Lui et son ami sont très drôles en voulant demander conseil à professeur Google. Iroha va totalement bousculer son petit monde, ce qu’il connaît. Elle prend même sa défense. Rien ne semble l’arrêter, la gêner, mais surtout elle ne semble pas juger aussi vite que les autres Tsutsui, dit Tsuntsun. Un premier tome drôle, frais, sympathique, qui semble cacher plus de profondeur, ne serait-ce que par le fait qu’il faudrait arrêter de juger sans connaître, et surtout s’en prendre aux gens différents.

Tome 2 :

Real Girl, c’est le manga qu’on ne voit pas forcément venir, dont on ne penserait pas forcément qu’il sera si bien, frais, drôle, mais aussi exploitant bien les relations sociales. Il est assez addictif, et les pages finissent par défiler comme un rien. Le graphisme est lui aussi agréable. Un couple insolite, cela fait plaisir de voir la jeune femme Igorashi être ouverte face à celui qu’on appelle otaku, et pas de manière sympathique. Il a du mal car il n’a qu’un seul ami avec des oreilles de chat, même sa famille ne croit pas totalement en lui, sa mère et son petit frère sont très étonnés de le voir avec une petite amie. Sa mère commence même à reprendre espoir. Mais le passé marque au fer rouge, et on ne peut s’en relever si facilement indemne, ce qui ne veut pas dire non plus qu’il faut se laisse condamner. Tsutsui doute, et quand un beau jeune homme s’intéresse à sa petite amie, il ne se sent pas de taille. Igorashi lui fait comprendre d’une manière directe et bien vu que ce qu’il fait ne va pas par moment, elle lui fait ainsi comprendre les sentiments. Elle n’aime pas quand il doute ainsi, elle sait ce qu’elle fait, qui elle a choisit, et elle a ses raisons. Non seulement, leur couple est intéressant, mais le lecteur va également finir par rencontrer d’autres personnes. Ce qui ne fait que rendre la série meilleure, encore plus addictive et intéressante, en plus cela va permettre à Tsutsui d’étendre ses relations, de s’ouvrir au monde. Ils vont sympathiser avec une jeune femme, Ishino, c’est notre otaku qui va lui parler en premier. Il se questionne sur ce qu’il ressent pour Igarashi, et si faire certaines choses avec elle sont uniques. Ishino est assez directe, et finit par bien s’intégrer dans notre groupe d’amis insolite, par contre elle choisit très mal ses petits amis. L’essentiel c’est d’être heureux(se), chacun peut voir la relation comme il veut, faire comme il le souhaite, mais Ishino est-elle vraiment heureuse ainsi ? Ensuite, notre otaku va vivre une épreuve difficile, piégé, cela lui rappelle bien trop son passé. Il se dit habituer, mais là c’est un autre niveau. Qui croira en lui ? Qui lui tournera le dos ? Que s’est-il passé ? Comment prouver son innocence ? Pour protéger Igorashi, il la tient à l’écart, ce qui lui déplaît fortement à elle. Entre moments tendres où le couple se découvre, s’apprivoise, de beaux instants de vie, mais également de l’ouverture aux autres, et des relations bien compliquées parfois, avec une part de malentendu mais aussi des rigolades, cette série est un vent de fraîcheur à découvrir d’urgence.

Les vraies relations sociales c’est plus compliqué ! Mais cela apporte aussi des choses importantes.
De plus, le lecteur peut aussi constater que Tsutsui et Ito sont stigmatisé et rejeté à la base, juste parce qu’ils sont différents de la norme, considérés comme des otakus et mal vus. Igorashi va apporter un vent de fraîcheur, et donner des accès.
Nous savons également que le titre sera fini en 12 tomes dès le départ. La série étant finie au Japon. Pika a eu une bonne idée de la prendre en tout cas.
C’est vraiment un très joli titre, aussi profond que léger, frais et drôle, avec un dessin agréable.
Il faut savoir aussi que la saison 1 de l’anime s’est déroulé au printemps 2018 au Japon, et qu’en hiver 2019 c’est au tour de la saison 2 de venir. Seulement, curieusement, personne ne l’a licencié. Voici l’opening pour voir un peu ce que cela donne en anime.

Merci à Izneo pour ce vent de fraîcheur.

11 commentaires sur « Manga Time : Real Girl Tomes 1 & 2 (Fiche) »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s