Série Time : Sharp objects

Histoire :

Camille Preaker. Elle retourne dans la ville de son enfance pour tenter de résoudre le meurtre de deux adolescentes.

Adapté du livre Sur ma peau de Gillian Flynn

Série terminée en 8 épisodes d’environ 1 heure
Série américaine diffusée sur HBO

Fiche seriebox

Mon avis/Mes impressions :
Sharp objects est une série adaptée d’un livre de Gillian Flynn. Elle a autre entre écrit également Apparence/Gone girl que beaucoup ont pu découvrir en film et qui a sans doute marqué une bonne partie d’entre nous. En tout cas, elle a de sacrés scénarios et bien perchés.
La série a une certaine lenteur sans doute voulue et met profondément mal à l’aise. L’ambiance, ainsi que la bande son nous oppresse par moment. Elle est joliment portée par Amy Adams qui incarne Camille Preaker.

Si forte et pourtant …

Camille est une jeune femme sensée, elle conduit, elle a un travail. Elle a l’air parfaitement indépendante, et sur le coup de plutôt bien s’en sortir. Mais la réalité est différente, et cela tient plus de l’illusion.
Le titre de notre histoire est objets tranchants ou sur ma peau, Camille est marquée, et c’est plutôt au sens littéral. Son passé est complexe, elle a traversé pas mal de choses. Le spectateur va avoir l’occasion de surfer entre le présent et le passé pour tenter de saisir la complexité de la situation.
Aujourd’hui, elle vit loin de cette petite ville, plutôt dans une grande ville, où elle a un travail de reporter, son appartement. Elle a une relation très étrange avec son patron, qui est plus de l’ordre de l’amitié, il semble également au courant de certains éléments.
Mais elle ne semble pas en paix pour autant, est-elle en paix avec son passé ? A-t-elle arrêté de se faire du mal ? Tout son corps est le témoignage de sa détresse qu’elle tente de cacher. Comment faire avec un homme ? (oui, là faut bien se déshabiller)

Petite ville tranquille ? Pas vraiment

Camille a grandit dans la petite ville de Wind Gape. Suite aux meurtres de jeunes filles, son patron la dépêche sur place. C’est à reculons qu’elle retourne dans la ville de son enfance. Comment y sera-t-elle accueillie ? Surtout si on apprend qu’elle est journaliste ?
Les meurtres bousculent toute la petite communauté.
Les policiers sont dépassés et quelqu’un viendra aider, mais comment se passera leur collaboration ?
Les jeunes sont sacrément délurés par moment, et leur visage change selon la situation, soi-disant ils s’ennuient et n’ont rien à faire. Ils font la fête, sortent à pas d’heure, etc.
L’originalité appréciable est le déplacement sur des patins à roulettes.
Nous pouvons rencontrer tout type de personnes, car si certains ne veulent pas parler, il y en a aussi qui aime parler et se mettre en avant.

La famille, c’est compliqué aussi

Camille en revenant va aller voir ses parents, être dans la maison de son enfance. Une maison qui semble au premier abord ensoleillée, belle, grande, mais ce n’est pas si simple. Ses parents ont l’air plutôt à l’aise et intégrés dans la communauté. Le père écoute pas mal de musique, ou c’est pour faire la sourde oreille ? La mère semble élégante, raffinée, préoccupée par ses enfants, mais aussi intrusive, envahissante, etc.
Plus d’une fois, Camille se sentira redevenir une petite fille sans défense face à elle, elle lui reprochera également de mettre son nez dans des meurtres et d’écrire dessus. Et il y a cette soeur qu’ils ont perdu, Marian, il y a longtemps, mais que s’est-il passé ? Puis sa nouvelle soeur, Amma. Amma va suivre Camille par moment, la prendre en modèle. Amma joue les petites filles sages à l’intérieur pour plaire à sa mère, mais dehors c’est autre chose. Et comment Camille a commencé à infliger cela à sa peau ?
Sur la première image vous avez la photo de famille des femmes Preaker encore vivantes : Amma, Camille et leur mère Adora.

Si vous avez bien suivi, vous constaterez qu’énormément de choses dans cette histoire sont à double face, double visage. Alors où est la vérité ? Seraient-ils victimes d’un serial killer ? Amma est-elle en danger aussi ? Camille va-t-elle découvrir la vérité ? L’entière vérité ?
De révélations en révélation, tout doucement les pièces du puzzle se mettent en place, jusqu’à l’éclatement de la machiavélique vérité.
Qui s’en relèvera ?

N’oubliez pas de rester totalement jusqu’au bout. Il y a quelques scènes supplémentaires après le générique de fin du dernier épisode.

Oserez-vous la regarder ? Qu’aurez-vous compris et quand ? Est-ce que cela vous donnera envie de lire le livre ?
Avez-vous déjà lu du Gillian Flynn ?
Ou peut-être faite vous partie des personnes ayant lu le livre en premier ?

Vous connaissiez ? Avez-vous envie de la regarder ?

5 commentaires sur « Série Time : Sharp objects »

  1. Effectivement une série prenante par son scénario et qui prend également aux tripes. Les personnages sont tortueux et on n’est jamais bien sûr d’avoir tout compris mais c’est ce qui donne aussi sa particularité à la série. J’ai beaucoup aimé l’interprétation de ces 3 femmes en tout cas ^^

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s