Cinéma Time : Crazy Rich Asians & ReLife

Retrouvons nous pour quelques films mettant à l’Asie à l’honneur.
Si j’équilibre pas trop mal le reste et les genres, il faudrait que je case plus de films asiatiques et quelques kdrama.

Histoire :
Rachel Chu va passer l’été à Singapour avec son petit ami, Nicholas Young. Ce qu’elle ignore c’est qu’il habite un palais, qu’il voyage en jet privé et qu’il est l’un des célibataires les plus en vue d’Asie.

Adapté du livre Crazy rich à Singapour / Singapour millionnaire de Kevin Kwa

Mon avis/mes impressions :

Avec sa bande annonce très punchy mais à mille lieux du commun des mortels, il a su m’intéresser. Il tient ses promesses, il est fun, entraînant, complètement fou, mais on était prévenu. Les 2 jeunes sont attachants et forment un beau couple.
Le spectateur s’en mettra plein les yeux, et au-delà pourra réfléchir à certaines thématiques.
Le film fait totalement son travail. Il ne peut donc pas être un coup de coeur, mais j’ai passé un très bon moment en le regardant.
J’ai aimé que Nicholas ait tenté de se détacher de sa famille, faire ses preuves, mais aussi profiter d’une vie simple.
J’ai beaucoup aimé Rachel, sa force, sa détermination. Elle est professeur d’économie à l’université et passionnée. Cela a plutôt bien fonctionné pour elle. A l’ouverture, elle est en plein cours de théorie des jeux et on sent sa passion, son envie de partager son savoir.
Elle a un petit amant attachant, beau, qui l’aime.
Mais tout va prendre d’autres proportions quand elle va partir avec lui dans son pays d’origine pour assister au mariage d’un ami à lui, et qu’elle va découvrir le pot au rose. Son homme lui a caché un sacré secret sur sa famille.
Mais sa chance est que pour tenir le coup, elle a également une amie délurée mais plutôt à l’aise qui va être un bon soutien pour elle.
Certaines personnes ont vraiment un comportement méprisable. Les vamps, les horribles femmes qui lui tournent autour et aimeraient mettre la main sur son homme.
Il lui faudra un sacré courage et faire face à pas mal d’hostilité pour tenir le coup et garder son homme. Il reste également pas mal de questions légitimes. Ce film est aussi un peu un conte de fées, mais Rachel a quand même déjà une bonne position sociale, même si pas vraiment pour ces gens là. Le film ne répond pas vraiment à tout mais assure totalement le show, nous en met plein les yeux !

relife_2592

Histoire :
Kaizaki Arata a 27 ans et n’a pas d’emploi. Il a quitté son poste antérieur après avoir travaillé pour la même entreprise pendant 3 mois. Il décide de participer à un programme de recherche « ReLIFE » après sa rencontre avec Yoake Ryo. Ainsi, il prend des médicaments qui lui font paraître 10 ans de moins et pour l’expérience, il doit fréquenter le lycée pendant un an. C’est là qu’il va faire la connaissance de Hishiro Chizuru.

Fiche Nautiljon

Mon avis/mes impressions :

Une grande partie d’entre vous connaissaient mon intérêt pour ReLife, cette histoire est tellement intéressante et puissante. Et pourtant, en aucun cas larmoyante, au contraire on s’offre de bonnes tranches de rires. Le film vous en offrira aussi.
Le film souffre des défauts de tous les films japonais, une certaine lenteur, il fait quand même 2 heures. Comme c’est un film, il éclipse naturellement certains points en gardant les plus marquants. Ainsi on retrouve une histoire que l’on connaît si bien, mais également quelques aménagements.
Les acteurs jouant Arata et Hishiro sont les plus marquant, et leurs sentiments transparaissent bien. Pour le reste, il y a un peu moins de puissance, mais encore une fois ici on est en présence d’un film. Les raccourcis font aussi que certaines choses peuvent être moins puissantes.
Yoake Ryo, qui travaille pour ReLife a un air complètement sadique, il fait un peu serial killer par moment. Arata est toujours aussi sympa et perdu au départ. Cela me crève le coeur aussi de voir comment a tourné sa vie professionnelle et qu’il fasse semblant devants ses anciens amis/camarades. Hishiro est toujours aussi adorable à sa manière, et son sourire est légendaire.
Arata vit une belle expérience ReLife dont il profite à fond, le spectateur pourra également saluer la fin décidée qui à sa manière est belle, touchante et boucle la boucle. Je me demande quelle fin aura le manga.
Vu qu’on est dans un film live, le spectateur pourra apprécier de se promener au Japon, le festival, les yukata mis pour l’occasion. Le moment de l’excursion est particulièrement sympathique et épique.
Une belle revisite de cette histoire puissante à plus d’un titre.
Si jamais vous ne connaissez pas, j’espère que vous aurez ensuite envie de découvrir l’anime, et le manga.

2 commentaires sur « Cinéma Time : Crazy Rich Asians & ReLife »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s