Manga Time : La Princesse et la Bête Tome 1 (Fiche)

Princesse et la Bête (la) - Manga

Edition : Pika
Dessin : TOMOFUJI Yû
Scénario : TOMOFUJI Yû
Titre japonais : Niehime to Kemono no Oh
Traducteur : LEJEUNE Nathalie
Shojo : 2 tomes en France, 8 au Japon. En cours.
Genre : Romance, Fantastique
Prix papier : 6.95€
Prix numérique : 4.49€

Fiche manga news

Vous allez me dire, encore une belle et la bête, on a déjà vu des jeunes filles s’attachant à quelqu’un pas fait pour elle, des petites demoiselles en mauvaise position. On vous l’a trop fait ? Peut être pas, peut être simplement que vous êtes passés à côté de ce titre et c’est bien dommage.

La phrase d’accroche de manga news est sympathique, je vous la partage :
« Découvrez un amour impossible entre une humaine et un roi maudit dans un univers de Fantasy : un shôjo original et touchant autour du thème de l’apparence et de la tolérance. »

Histoire :
Un territoire défendu, plongé dans une atmosphère hostile… C’est là que vit un peuple de créatures étranges qui, autrefois, dominait et dévorait les hommes. Salifie est la 99e sacrifiée offerte à leur terrifiant  roi. Ayant été élevée pour devenir une offrande, la jeune fille ne craint pas ce souverain et attend sagement la nuit de la cérémonie. Lorsque celle-ci  découvre les secrets de ce roi qui n’a pas de nom, le destin prend un tournant inattendu pour ces deux êtres que rien ne devait rapprocher…

Mon avis/mes impressions :

La princesse et la bête est un tout nouveau manga édité par Pika du mangaka TOMOFUJI Yû, dont c’est le premier manga en France. Par son titre, on peut penser au conte la belle et la bête, mais leur seul lien sera la capacité à Salifie de voir au-delà de l’apparence. Et par ce roi des démons qui se fait plus méchant, et a une allure qui peut faire peur, alors que ses yeux et ses actions disent le contraire. On peut également penser à plein d’histoires avec des démons, avec des gens différent de la moyenne, sur la royauté, ainsi qu’au syndrome de Stockholm. Et encore une fois, on peut se demander qui est le véritable démon ? Salifie dite Sali est enchaînée et livrée en pâture au roi des démons, qu’il faut appeler sa majesté, et qui est capable de faire trembler les gens, il faut dire que de par sa stature il en impose. Les humains et les démons ne s’entendent pas, mais finalement chacun craint et rejette l’autre. Il a été convenu qu’une jeune fille serait livré au roi des démons pour maintenir la paix et l’équilibre. Elle sera sacrifier. Mais Sali a un comportement déroutant qui ne manquera pas de toucher le roi. Elle n’a pas peur de lui, dans ses yeux elle ne voit pas la méchanceté, elle ne voit pas le regard glacial qu’elle a vu dans ses faux parents prêts à tout. De toute manière, elle n’a plus nulle part où aller, alors peu lui importe son sort. Et surtout comme on a dit elle sait voir au-delà des apparences. Elle est pleine de vie, elle ose tout, elle dit ce qu’elle pense, et surprend le roi. Il finit par la laisser libre dans le palais, avec quelques règles à respecter, et l’observe. Anubis, son chancelier, est complètement offusqué et sous le choc. Les boules de poil Cyc et Lope, qui réunit font Cyclope, et qui n’ont qu’un seul oeil, veille sur l’humaine. Le soir du sacrifice, elle ne s’enfuit pas, elle est prête. Et c’est là, qu’elle va découvrir le plus grand secret du roi. Et c’est ce soir là qu’il décidera de faire de Sali son épouse. Mais personne ne compte les laisser faire aussi facilement, aucun des 2 mondes n’est prêt à l’accepter. Sali, qu’elle que soit la situation est prête à aider, à apprendre, à participer, elle respire la joie de vivre malgré tout, et cela finit par être communicatif. Une épée de Damoclès, un côté sombre semble être aux alentours, il faudra faire attention. Les dessins sont doux, et la fraîcheur et la joie de vivre de Sali sont communicatives. Les illustrations de chapitre sont particulièrement belles. Cette histoire semble être prometteuse. Petit à petit le roi et Sali apprennent à se connaître, elle lui trouve même un nom. Ils partagent des moments, elle le pousse à faire des choses qu’il n’a jamais faite, il la protège au mieux, quitte à montrer les dents et les griffes, à hausser la voix pour calmer les autres. On a hâte de voir l’évolution de leur relation et comment Sali va faire pour s’acclimater à ce nouveau monde, apprendre à y vivre et déjouer les pièges.

Merci à Izneo pour cette découverte ensorcelante et de m’avoir aidé à franchir le pas.

Si le premier tome était très sympa, mettait en place un univers intéressant
Avec le 2ème tome (avis plus complet plus tard), j’ai eu un coup de coeur, j’ai été enchantée. L’univers est riche, c’est une ode à la tolérance, Leo et Sali sont attachant, mais on a aussi un côté stratégie, politique. On a plein de personnages et leurs formes à découvrir. Il y a de la magie dans l’air. Et le graphisme de le mangaka ne fait que sublimer le tout.
Je vous encourage vivement à lire les deux premiers tomes de cette série.

Par contre, je me suis quand même posée une question après le tome 1, qui me revient maintenant. Une zone d’ombre.

20 commentaires sur « Manga Time : La Princesse et la Bête Tome 1 (Fiche) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s