Manga Time : Fûka Tomes 6 à 9

Fiche

Fûka, tome 6 par Seo

Le monde de la musique est également un business. Dans ce tome, on croise différents groupes musicaux, différents acteurs de la musique. On se questionne sur le fait de former un groupe, de rester ensemble, et la raison majeure qui nous donne envie de faire cela. Le plaisir mêlait à l’appréhension de monter sur scène et se confronter à son public, le fait de se livrer. La musique est un monde à part, si on veut se faire connaître, on doit se confronter aux autres, on doit produire du son et des paroles qui seront touchés les gens et les faire vibrer. On doit effectuer un bon travail de groupe et être coordonné avec les autres membres. Mais c’est aussi utiliser ses sentiments, se livrer, et si ses sentiments étaient faux ? On se questionne sur ce qu’on est prêt à faire, à endurer, sur comment on veut le faire, jusqu’où on est prêt à aller. On n’est pas dans le monde des bisounours et même si on assure, si on n’arrive pas à faire vibrer son public, à assurer le show, lui donner envie de rester, rien n’ira plus loin. On rencontre différentes personnes, on voit différentes visions, et Yû devra faire des choix, mais également maîtriser ses sentiments pour qu’ils ne lui nuisent pas. Maintenant qu’ils sont décidés à continuer ensemble et passer professionnel, ils saisissent une opportunité, un concours qui va les obliger autant à se confronter à d’autres groupes, d’autres gens qu’à la cruelle façon dont les choses fonctionnent. Dans ce tome, on revoit aussi Tama et ses doutes, et Yû fait la connaissance d’une nouvelle jeune femme, une chanteuse, celle de la couverture, on voit aussi le tour de passe-passe mis en place. Le concours commence, on est totalement pris dedans, et là malheureusement c’est déjà la fin du tome. On a aussi le droit à une jolie histoire bonus qui aurait tendance à nous montrer combien le monde est petit.

Fûka, tome 7 par Seo

On dirait que du son va sortir de la couverture et nous entraîner. Quelle folie encore que ce tome qui nous aura fait vibrer et surpris tout du long. On retrouve notre jeune groupe exactement là où on l’avait laissé après la révélation, et maintenant ils vont jouer leurs musiques et on fait face à leur décision. Perdu pour perdu, que vont-ils faire lors du concours ? Malgré tout, on leur fait une proposition, qui reflète le monde des adultes et toute sa dureté et âpreté. C’est une chance, une opportunité qu’on leur offre mais elle ne se ferait pas sans sacrifice, alors que vont-ils décider ? Vont-ils regretter leur décision ? En tout cas, ils ont encore beaucoup à apprendre. Yû manque de charisme, et a bien du mal à faire face à la scène. Jouer dans une petite salle ou une grande salle ce n’est pas la même chose. Remplir une grande salle ne se fait pas en claquant des doigts, déjà même pour un groupé épaulé par une bonne maison de disques. Il faut savoir motivé et gardé l’attention de son public. C’est la dernière année pour Nachi, c’est la fin du lycée. Tout le groupe est là pour lui et pour le féliciter, ils ont également une grande nouvelle à lui annoncer, ils ont pris une décision très risquée. En tout cas s’ils veulent percer dans la musique, en faire plus qu’une passion, un métier. Il va leur falloir persévérer, y croire, travailler dur pour y parvenir. Eux, tout comme l’autre jeune femme Aoi, qui apprend des choses au passage à Yû. Le groupe est plus soudé que jamais, ce qui n’empêche pas les disputes. Et apparemment, ils n’ont pas vraiment appris à lire les documents avant de les signer. A la fin, on a un bonus intéressant sur Sara. On a hâte de suivre leur parcours et évolution.

Fûka, tome 8 par Seo

Un nouveau tome de Fûka mené tambours battants et toujours aussi excellent. Plus que jamais on relie le passé et le présent. Yû se souvient de comment il est entré dans la musique. Il se souvient de tout ce que lui a apporté Fûka, il peut faire la paix. Un nouveau pas est franchi, il peut alors se rendre compte aussi de ce qu’il lui a apporté, de comment il l’a passionné. Leur groupe est à l’aube de donner un concert solo. Seulement, ils ont un problème de taille, avec seulement 3 chansons à leur répertoire, comment faire pour tenir ? Le groupe confie la composition à Yû. Au délà des essais d’aide pas terrible du reste du groupe, c’est l’occasion pour Yû de se dépasser et remettre de l’ordre dans ses sentiments. D’ailleurs ce tome lui fera aussi croiser quelqu’un d’autre avec qui il sera bon de remettre de l’ordre dans leur relation. Lorsqu’il croise cette personne, il croise aussi une jeune stalker et redoute que ce qui s’est passé se reproduise. Qui est-elle ? Que leur veut-elle ? Pourra-t-il s’expliquer avec elle ? Leur patronne n’est pas tendre et s’ils ne produisent pas de résultats, ils n’auront plus que leurs yeux pour pleurer. Elle fait part d’une réalité que seul les résultats comptent dans le monde du travail, peut importe les efforts, mais en même temps elle serait prête à utiliser des méthodes très limites. C’est alors qu’une opportunité inespérée s’offre à eux, ils vont faire la première partie d’un autre groupe dans un célèbre endroit, face à beaucoup de monde. Quelle tension ! Autant dire qu’il va leur falloir assurer et que c’est l’occasion ou jamais de se faire connaître ! Un tome avec des graphismes qui capturent toujours aussi bien les sentiments, la musique, sous haute tension, mené tambours battants et qui ne va pas ménager nos sentiments. Un très bon tome, la suite s’attend impatiemment.

Fûka, tome 9 par Seo

Ce tome est beaucoup plus calme, même s’il pose quelques questions intéressantes. Le graphisme est toujours agréable, et il est particulièrement puissant quand les groupes entrent sur scène. Malheureusement, le mangaka nous a fait une recrudescence de scènes sous la ceinture, de petites culottes, qui desservent plus la qualité de l’histoire qu’autre chose. Il l’appelle toujours Aoi, sauf une fois, cela reste un peu difficile pour lui. Quand même avoir le même prénom, mais elle ne le sait pas pour l’instant. Tous les 2 ont des discussions et des moments intéressants, ils se détendent, elle est directe, elle lui montrera son appartement à cause d’une grosse averse de pluie. Pour lui, il est temps de se rendre compte que c’est une personne à part entière et qu’elles sont différentes. Elle lui fera aussi un sacré coup lors d’un de ses concerts. Et lui aussi a fait un sacré coup sur scène pour dire au revoir à quelqu’un. Yû ne cesse de clamer son affection pour le groupe des Hedgehogs, mais Aoi ne le croit pas quand il lui dit les connaître. Les Hedgehogs tentent quelque chose d’insolite sur un festival et invitent d’autres groupes. Ce tome est aussi l’occasion pour Aoi et l’amie d’enfance de Yû, Koyuki Hinashi, de se rencontrer. Aoi a de quoi être épatée par plusieurs des relations de Yû. Le tome questionne aussi les sentiments de ces trois là. Mais au niveau musicale, Yû va également devoir faire attention. Pour l’instant, ses chansons ne touchent pas assez le coeur, ne restent pas assez en tête. Il manque de charisme. Les gens voudront-ils revenir voir son groupe ? S’il continue ainsi, son groupe The Fallen Moon risque de finir dans l’oubli. Le chemin est encore long pour faire parti professionnellement du monde de la musique et perdurer, et quelque part ce tome présage le calme avant la tempête et sent bon l’été tout en posant des questions intéressantes.

Merci à Izneo pour la lecture

12 commentaires sur « Manga Time : Fûka Tomes 6 à 9 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s