Lecture Time : Warcross Tome 1

Couverture Warcross, tome 1

Titre : Warcross
Auteure : Marie Lu
Editions : PKJ
Prix papier : 18.50€
Prix numérique : 12.99€
Traducteur: Guillaume FOURNIER
Nombre de pages: 416
Catégorie: Jeunesse, Science fiction
Parution: 04/01/2018
Titre original :Warcross

Résumé :
La vie est dure pour Emika, 18 ans, criblée de dettes, et qui survit comme chasseuse de primes dans les entrailles de Manhattan. Aussi, bien décidée à fuir cette réalité, la jeune femme chausse ses lunettes connectées et plonge dans l’univers fantastique du jeu en réseau le plus incroyable jamais inventé : Warcross. Mais quand elle pirate la finale du grand tournoi de l’année, elle est repérée par l’intrigant créateur du jeu : Hideo Tanaka, un jeune et beau génie dont les fans se comptent par millions. Emika sent pourtant que les intentions d’Hideo dépassent le cadre de Warcross et pourraient bien faire vaciller la frontière fragile entre réel et virtuel…

Fiche

Mon avis/mes impressions :

Titre : Je ne sais pas trop War : guerre, Cross : croix, traverser … Warcross ? Croix de guerre ? A part bien sûr que c’est le nom du jeu vidéo ^^

Marie Lu : Je n’avais pas encore pu la connaître. A ce jour, pas (encore) lu Legend ni Young Elites. Mais si vous avez fait attention, c’est aussi elle qui a écrit Batman Nightwalker dont on a parlé récemment.

Couverture : La couverture est assez sympa avec Emi, les mots, les couleurs, la planche

L’originale

et un fanart sympa pour ressentir le sujet

Résultat de recherche d'images pour "Warcross"

Comme il n’y a pas marqué tome 1 sur le livre, j’avais complètement oublié que c’était une saga, et je me suis fait sacrément laissé en plan !

Monde virtuel

La seule question que je me pose et même si c’est dans l’air du temps si c’est tout le monde peut être touché de la même façon, même les gens qui ne sont pas intéressés par les jeux vidéos, la réalité virtuelle. Pour ma part, ça m’intéresse, mais depuis la vie active plus le temps de jouer aux jeux vidéos -_-
Ici, on va avoir également l’occasion de réfléchir sur ce phénomène, d’en apercevoir ses bienfaits tout comme ses limites, tout comme les zones d’ombre, tout comme questionner la liberté et le libre arbitre.

Nous sommes ici dans un avenir possible avec le NeuroLink, aussi magnifique que terrifiant si mal utilisé.

Histoire :

La plume de Marie Lu est très agréable, le livre se lit facilement et avec plaisir. On n’a pas mal de rebondissements, de questionnements. 

Nous faisons la connaissance de la jeune Emika dite aussi Emi (je trouve son prénom très jolie et originale ^^), chasseuse de primes. Elle n’a pas eu la vie facile, familialement ça n’a pas tout à fait été cela (je vous laisse découvrir cela), elle se retrouve jeune et livrée à elle-même, devant assurer sa survie. Elle appartient à une époque où la police n’a pas le temps de tout faire, et il y a des chasseurs de prime pour les aider.
Emika est intelligente, très douée en informatique, mais elle n’a pas pu avoir un métier à la hauteur de ses compétences là. A part les diplômes, elle a aussi une interdiction, mais vous verrez que tout est relatif.
Malgré tout, nous ressentons qu’Emika est une chic fille attachante. Elle sait se débrouiller, cela ne l’a pas empêcher de faire des erreurs.
Elle se connecte mais là aussi c’est assez spécial. Bref, Emika, la vie ne lui a pas permis de rester totalement dans le droit chemin.

Sa vie est sur le point d’être bouleversée à jamais, c’est elle qui va le provoquer, mais avec un résultat totalement inattendu ! Depuis toujours, elle vénère Hideo Tanaka, elle a pris exemple sur lui pour tenir. Ce cher Hideo attachant, intelligent, riche, et nous ne savons pas toujours vraiment sur quel pied danser, ce que nous devons penser. Un personnage intéressant.
Emika va devoir utiliser autant ses compétences d’informaticienne (suite à une requête) que de gameuse (joueuse), car son but est d’assurer sur les 2 plans, plutôt difficile ! Elle, qui a toujours été plutôt seule et s’en est sortie tant bien que mal va également devoir apprendre à faire équipe.
L’équipe et d’autres personnages rencontrés seront également assez intéressant.

Autant sa quête que le match qui se livre dans le monde virtuel sont intenses et intéressants. Et vous n’êtes pas au bout de vos surprises !
Le majeur problème restant le joli dernier rebondissement et comme nous sommes laissés en plan sans autre forme de procès !

Ready ?! Mettez votre NeuroLink et entrez dans le jeu !

J’ai fini le livre hier soir, et je me suis interdit de commencer mon nouveau livre, pour garder le monde, Emika encore bien en tête. Bon, maintenant je vais pouvoir le commencer. Yeah !

J’avais repéré ce livre depuis quelques mois, je suis bien contente qu’on ait fait connaissance 🙂 Cela s’était jouer entre lui et le gang des prodiges, qu’il faudra quand même que je découvre à l’occasion.

3 commentaires sur « Lecture Time : Warcross Tome 1 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s