Cinéma Time : Avengers Infinity War & Les délices de Tokyo

Quand j’ai regardé mon programme télé de cette semaine, j’ai trouvé des choses à voir/tester tous les soirs o_O.
Mes 2 derniers films qui ont le plus fonctionné sur moi.

Résumé:
Les Avengers et leurs alliés devront être prêts à tout sacrifier pour neutraliser le redoutable Thanos avant que son attaque éclair ne conduise à la destruction complète de l’univers. (Source : Allociné

Pour mon retour, et le retour au cinéma, je suis allée voir Avengers, non, je n’ai pas été originale sur ce coup là.
N’hésitez pas à aller voir ce film entre amis, c’est là où ça doit être le plus sympa. Evidemment si le style vous intéresse.
On a eu le droit à un bonus, qui a de nouveau mis cinquante ans à venir, mais un seul bonus.
Je n’ai pas eu l’occasion de le voir en 3D
Je rappelle que je n’ai pas eu l’occasion de tester les comics.

C’est un peu comme comme certains types, on sait quand même à quoi s’attendre, à quoi on s’engage en allant voir un Marvel.
De préférence, pour bien en profiter, ce serait mieux d’avoir vu les autres.
Je regarde les Marvels, DC généralement. C’est quand même le genre de film qui rend bien sur un grand écran.

Mon avis/mes impressions :
Le grand méchant : Thanos est terrifiant, mais en même temps il invoque ses raisons, il sait être touchant, surtout à certains moments. Ses sbires ne sont pas en reste, et assurent aussi de leur côté !
C’est sympa de revoir un peu tout le monde.
Il y a un certain humour, des questionnements, des doutes, des gens qui tentent de faire leur vie. Ce ne sera pas de trop de réunir tout le monde face à une aussi grosse menace.
Il y a un certain humour, dont je ne sais pas toujours quoi penser, c’est pas si mal (enfin parfois je ris jaune), mais là où cela m’a fait bizarre c’est quand ils comparent les épreuves de leur vie pas cool, la situation familiale, et que c’est tellement sur un ton de rigolade, que ça devrait toucher, faire quelque chose, mais pas vraiment.
Le film assure le spectacle et permet de retrouver pas mal de monde.

Un peu plus mais pas tant que ça, mais si on ne veut vraiment rien savoir, on ne lit pas
Bien que l’affiche révèle qui on verra 
Mais je ne me concentre jamais trop sur l’affiche, l’histoire, les bandes annonces, encore moins les gens, pour garder toutes les surprises.
Cela m’a fait plaisir de revoir le Wakanda, qui niveau technologique est toujours aussi attirant. Et effectivement, avant j’avais fait attention aux 2 autres personnes de couleurs noires mais pas le prince, et là maintenant je sais que c’est Black Panther.
Je suis ravie d’avoir revu le Docteur Strange *o* qui assure, un sorcier, il porte aussi un poids, et sa prévision est affolante (quand il regarde les possibilités).
C’est bien vu que Thanos cherche à réguler la population mais d’une manière dure, c’est un grand thème d’actualité, il le fait au hasard, de manière aléatoire. L’horreur pour le bien des peuples ? Pas d’autres solutions ? Une thématique utilisée aussi dans des dystopies.
L’arrivée des gardiens de la galaxie dans leur musique est assez amusant.
Ils se sont séparés en plusieurs groupes pour mieux assurer.
Le coup des pierres classique est toujours assez sympa, de voir les différentes pierres, leur pouvoir, où elles sont.
Pour Hulk, ils nous ont fait de l’anti-surprise, Banner a quelques problèmes…qu’il ne résout jamais mdrrr.
J’ai bien aimé Venom et la dame en rouge, mais je ne les connais pas trop. Ils forment une association à tous les plans.
C’est assez vite passé même si c’était un peu long sur la fin, et que je commençais à avoir un peu mal aux fesses.

Par contre, j’ai quand même un peu rit jaune avec la fin qu’ils nous ont balancé.

Le film est présenté en ouverture du Certain Regard au Festival de Cannes 2015.

Les dorayakis sont des pâtisseries traditionnelles japonaise qui se composent de deux pancakes fourrés de pâte de haricots rouges confits, « An ».
Tokue, une femme de 76 ans, va tenter de convaincre Sentaro, le vendeur de dorayakis, de l’embaucher. Tokue a le secret d’une pâte exquise et la petite échoppe devient un endroit incontournable…

Source : Allociné

Adapté du livre Les délices de Tokyo de Durian Sukegawa

Mon avis/mes impressions :
Ce film est très beau et très touchant, avec un côté poétique et qui donne matière à réflexion. On aura quelques révélations. Il lui manque le truc en plus, mais vraiment regardez le.
Cela fait longtemps que je devais lire/voir cette histoire, merci à Arte qui m’a permis d’enfin le voir ^^

Nous tournons autour de 3 personnages qui sont les plus important et qui ont été blessés par la vie, mais qui tente malgré tout de continuer. Ils sont aussi plutôt rejetés par la société, pas parfaitement intégrés.
Il y a la jeune étudiante, sa situation familiale a l’air compliqué, le patron lui donne les dorayakis qu’il a raté. Elle vient souvent, et parfois d’autres étudiantes viennent aussi. Elle est encore jeune, elle a la vie devant elle.
Il y a cette vieille dame qui demande à travailler, et qui petit à petit nous touche, sait se faire apprécier, sait se rendre utile, et sait faire une merveilleuse pâte aux haricots rouges qui rendent les dorayakis bien meilleurs. Il y a ces leçons de vie qu’elle nous enseigne. Elle prend également le temps, même si cela peut paraître bizarre, elle parle aux haricots, elle parle aux fleurs de cerisier.
Il y a le patron, qui n’est pas si froid qu’il y paraît, ni si libre.
C’est sympathique de le voir préparer ces dorayakis qu’il va vendre.
On a également de quoi se méprendre et avoir quelques révélations.
L’arbre qui est un fleur de cerisier nous régale également les yeux.

On a envie d’aller s’asseoir dans cette échoppe, au Japon, à Tokyo, et de croquer dans un dorayaki.
Il est disponible pendant 7 jours après sa diffusion sur le replay d’arte.

Je vous laisse avec une phrase rigolote, qui rend perplexe sur le coup qu’il y avait dans une bande annonce. Saurez-vous me dire de quel futur film elle est tirée ?
« J’ai été viré de l’école de pilotage pour incompatibilité d’humeur. Je serai pilote. … »

4 commentaires sur « Cinéma Time : Avengers Infinity War & Les délices de Tokyo »

  1. J’ai aussi eu du mal avec l’humour de cet épisode comme toi. Par contre, je suis fan du méchant qui est bien plus intéressant que d’habitude.
    Ravie que t’aies vu Les délices de Tokyo. Tu comptes tester le livre du coup ?

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s