Lecture Time : Comme le cristal

Comme le cristal par Petitjean-Cerf

Ecrit par  Cypora Petitjean-Cerf
Éditeur : Le serpent à plumes
Prix papier : 18€
Prix numérique : 12.99€

Histoire :
Lisette et Ada sont deux cousines. Lisette aime lire et Ada a tout le temps mal quelque part. Lisette rédige des notices fleuries, pimpantes, pour des brochures commerciales, Ada travaille pour une grande surface et est amoureuse du pharmacien. Elles s’entendent comme chien et chat, comme le chaud et le froid ; et entre elles, il y a Franz. En août 1988, alors qu’ils écoutaient Powerslave d’Iron Maiden, Franz a embrassé sa cousine Ada sur la bouche. Si elle ne s’en souvient plus, lui ne l’a jamais oublié et l’aime encore de cet unique baiser partagé. Et puis il y a le canapé de leur enfance. Un matin il est posé devant chez Franz, quinze ans après sa disparition dans un camion-benne. Après quelques jours il disparaît à nouveau. Avant de réapparaître. Et encore. Cypora Petitjean-Cerf évoque avec humour et précision tous ces doux rêves/fantasmes éveillés qui rythment les vies des gens normaux, qui font leurs courses le samedi matin. Cypora Petitjean-Cerf est au sommet de son art dans ce roman minimaliste et tendre. La simplicité de ses personnages, de leur vie, de leur passé, de leurs espoirs se lie admirablement avec les enjeux éperdus de l’amour

Sur la couverture, assez minimaliste aussi, on voit plein de canapés, un élément important de l’histoire, mais pas assez bien exploité du coup.

Mon avis/mes impressions :
Merci à Babelio et Le serpent à plume pour la lecture.
Avec comme le cristal, on se retrouve dans du contemporain, le résumé donnait bien envie de lui laisser une chance. La plume de l’auteure n’est pas désagréable, ça se laisse bien lire, mais on n’a pas forcément envie ou on est pressé d’y revenir, rien de spécial ne s’en dégage.
Comme un peu de toute l’histoire, il lui manque quelque chose.
Le canapé est un peu un élément fantastique introduit, mais sans réelle explication, jamais. Il rappelle l’enfance, ce qu’ils ont vécu. Dans leur enfance, un sombre évènement est arrivé à des amis, mais c’est pareil c’est mentionné juste un peu, on ne ressent même pas grand chose. C’est très plat.
Par contre, à travers ces 3 personnages de la même famille, un frère (Franz), une soeur (Lisette), une cousine (Ada), et également Gretchen, on ressent tout le poids de la société, des normes sociales, combien quand on est embringué dans sa vie et ses croyances, on ne comprend pas les autres, et on a des préjugés sur eux.
Il y a autant ce qu’on ressent personnellement, ce qu’on est, que le poids de la société, de la famille, de la normalisation, l’environnement dans lequel on a grandi. On est marqué.
Il y a cette femme qui dit que de toute manière cette fille a beau aimé les livres, avoir de bonnes notes, elle ne fera jamais rien de sa vie. Et également que les gens malades sont des fainéants, des paresseux, que ce n’est pas bien d’être malade. Quelques phrases de la mère d’Ada, qui ont marqué la vie d’Ada l’air de rien.
Tous ces personnages ne font rien d’extraordinaire de leur vie, ni occupations, ils ont fait selon leurs compétences, talents. Mais ils restent marqués, pas forcément très ouverts et compréhensifs. Au moins, vers la fin, ils semblent avoir fait tous des pas l’un vers l’autre, et plus profiter de l’autre, de ses différences, du temps passé ensemble, et de laisser les nuisibles de côté. Surtout Ada qui était vraiment trop obsédée par le travail, suite à son éducation, et avait un très mauvais jugement sur ces cousins.

Franz est un loup solitaire, qui fait ce qu’il veut, il vit dans une maison, ne s’inquiète pas de ce qu’on pense de lui, il est apiculteur, il aime le miel, il aime ce qu’il fait. Pendant son temps libre, il aide à la SPA. Là-bas il fait la connaissance de Magalie, il est sûr qu’elle ne tiendra pas longtemps comme les autres. Il y a longtemps, il était amoureux de sa cousine Ada, et cherche toujours à prendre de ses nouvelles. Il a toujours aimé Iron maiden.

Ada travaille dans une grande surface, elle est sérieuse, même de trop, elle travaille trop. Son corps lui fait plein de misères.

Lisette aime lire (ce que certains voient comme une perte de temps), elle rédige des textes pour donner envie d’acheter des articles.

Niveau domicile, ces 3 là ne s’en sortent pas mal.

Gretchen est la boulangère, elle a un fils Emile, elle passe par plein de stades avec lui, elle est follement amoureuse d’un gars qui n’a pas l’air de faire attention à elle T. Et l’attention qu’elle porte à son fils s’en ressent.

Anne-Céline on la voit moins voire très peu, et elle fait moins de chichi, elle est jardinière.

Les filles ont à faire aussi à de l’amour, de l’indécision, du mal à se décider, à approcher la personne en question. Leurs tergiversations sont assez énervantes à force, sauf Anne-Céline et Magalie.

C’est dommage de ne pas avoir de véritables explications sur le fauteuil surtout que ça dénote totalement par rapport au genre dans lequel on est, c’est dommage que les mots, la façon de les exprimer ne touchent pas plus, et que le tout reste trop plat.

Une idée très intéressante a été développée sur ce livre, celle de lui faire une bande son sur spotify. A découvrir ici.

C’est ma première lecture et découverte de cette auteure.

Note de l’éditeur :
« Cypora Petitjean-Cerf est au sommet de son art dans ce roman minimaliste et tendre. La simplicité de ses personnages, de leur vie, de leur passé, de leurs espoirs se lie admirablement avec les enjeux éperdus de l’amour » -> C’est pas totalement faux (bon sommet je ne dirai pas), mais il manque cruellement quelque chose. Comme certains de mes récents films, l’émotion a du mal à passer et il manque quelque chose pour que ça prenne bien.

2 commentaires sur « Lecture Time : Comme le cristal »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s