Manga Time : Kasane, la voleuse de visage Tome 10 & 11

Fiche

Couverture Kasane : La voleuse de visage, tome 10

La solitude des rois, mais avoir le pouvoir entre les mains !
Il a été intéressant de découvrir la suite du passé de Kasane, et ce que sa mère a fait , a réussi à faire.
C’est fou de voir comme Lady MacBeth, tenir ce rôle, les a toutes les 2 atteintes.
Chacun a son style sur scène. Comment ne pas bloquer sur scène, en public ? Comment croire en soi ? Comment tenir un rôle ? Comment le faire nôtre mais le distinguer de notre vie de tous les jours ? Comment cohabiter avec les autres sur scène ?
Kasane s’est affirmée de plus en plus. L’ombre de son passé reste sur elle, déjà elle rencontre des gens qu’elle a connu avant d’être celle qu’elle est maintenant, sous les traits de Kasane, ou de Nina.
Kasane partage l’affiche avec Iku Igarashi, quelqu’un qu’elle connaît de son passé, différent.
Si on dit à Iku de ne pas imiter quelqu’un d’autre, d’être plus elle-même, même si on peut comprendre au début d’imiter, s’inspirer de quelqu’un. On dit à Kasane qu’elle a trop de présence sur scène, de faire attention aux autres pour que le mélange prenne, quand il jouent tous ensemble cela prenne bien. Elle n’est pas non plus ravie de partager le premier rôle. Elle pense bien à communiquer avec les autres.
Alors comment vont-elles se débrouiller ?

 

Couverture Kasane : La voleuse de visage, tome 11

La couverture est très sombre et des griffes/lames semblent sortir de la nuit.
Tomber les masques ! Encore une fois !
Questions restant sans réponses. On est toujours aussi partagé sur Kasane mais comment totalement la blâmer ? Elle en paye le prix aussi.
Kasane (Saki) déploie ses ailes magistralement lors de la générale. Elle tente de l’inédit. Elle a sa façon à elle d’incarner ce rôle qui reflète sa vie et ses sentiments.
Ce rôle aurait dû lui faire tout dépasser, grande tournée, puis même partie à l’étranger. Fouler ce que sa mère n’a point connu.
Iku a un côté naïf, a l’air gentille mais énervante par moment. Pense-t-elle vraiment que dans ce monde si on est laid même si on a du talent, on pourra monter sur scène ? être applaudit ? Elle a bien vu ce qu’elle a subi jeune. Elle a vu qu’on l’a traité de monstre. La cruauté humaine peut être sans égale, si bien qu’elle peut nous conduire à commettre l’irréparable.
Ironiquement, cela sert aussi les intérêts d’Iku.
Alors que Kasane était pas trop mal en paix avec elle-même, en confiance, même si parfois ses larmes coulaient, car ce n’était jamais elle qu’on applaudissait vraiment, à cause de son passé.
Nothing is easy/Rien n’est facile !
Nobiku qui est sauvée n’est pas si reconnaissante ou ravie que cela, et elle a des idées noires.
Kasane se cherche, une très sombre pensée s’est emparée d’elle, mais des souvenirs l’ont fait rester.
Iku cherche à en savoir plus, comprendre ce qu’elle ne comprend pas.
L’agent de Kasane s’est sacrifié, a mis son talent en stand-bye. Pourra-t-il un jour s’envoler avec elle.
Le metteur en scène voit au-delà du masque et se rappelle le passé.
Pas mal de gens ont eu des soupçons, se sont rappelés de choses à travers le masque !

ps : J’ai aussi aimé revoir Izana interprétée cette danse hors du temps qui m’a refait penser au livre.

2 commentaires sur « Manga Time : Kasane, la voleuse de visage Tome 10 & 11 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s