Cinéma Time : Films d’expérience (dont la Forme de l’eau)

Bonjour,

Aujourd’hui, on se retrouve pour parler de quelques films d’expérience, des films où au moins vous êtes sûrs de sortir des sentiers battus. Par contre, est-ce que cela va marcher ? C’est une autre histoire !

Un peu, comme To Your Eternity, au niveau de mes lectures mangas, on se retrouve avec quelque chose d’étrange, insolite, original, plutôt inédit. Si je peux tirer quelques idées de tous, ils ne fonctionneront pas tous sur moi non plus.

Si je peux me voir relire To Your Eternity, revoir la forme de l’eau et passait un bon moment différent.
Je reste plus dubitative sur Nocturnal Animals et Mother, dont les idées de départ restent bonnes, mais où quelque part j’ai l’impression qu’ils ont fumé du crack, pris de la drogue dur en faisant le film.

La forme de l’eau

Modeste employée d’un laboratoire gouvernemental ultrasecret, Elisa mène une existence morne et solitaire, d’autant plus isolée qu’elle est muette. Sa vie bascule à jamais lorsqu’elle et sa collègue Zelda découvrent une expérience encore plus secrète que les autres…

Mon avis/mes impressions :
Sally Hawkins qui incarne Elisa porte le film, différente mais intelligente, assez discrète, elle noue une relation étrange et insolite avec cet être qu’elle découvre en laboratoire. Le film est particulier, un peu lent, avec des airs de conte moderne, et poétique. Il a définitivement quelque chose, il m’a juste manque le petit truc en plus. Mais c’est une belle expérience.

Elisa est femme de ménage dans un grand laboratoire scientifique. Elle est muette, mais pas sourde. Elle a malgré tout la chance d’avoir un vieux monsieur comme bon ami, et sa collègue Zelda comme amie aussi, qui la soutient. Elle l’attend même et la laisse passer pour qu’elle puisse pointer, une des petites choses adorables du film.
Elisa a l’air ailleurs, comme si elle n’appartenait pas vraiment à ce monde.
Leur travail passe plutôt inaperçu, au sein de la société cela n’a pas grande importance. Cela suffira-t-il à les placer au-dessus de tout soupçon ? Mais quelle belle place en même temps si on était espion(ne), personne qui fait vraiment attention à nous.
Il y a plein de jolies petites scènes dans le film, assez différentes, qui sortent des sentiers battus, et nous plonge dans l’atmosphère étrange.
On se retrouve aussi comme plus loin dans le passé, et quand on veut être le premier à découvrir, ou empêcher par tous les moyens l’autre nation de découvrir.
Strickland qui arrive dans le laboratoire, est un agent de sécurité avec un air redoutable, qui pourrait en faire fondre sur place. Il fonctionne à l’ancienne, un homme ne peut pas faire certaines choses sinon c’est un faible.
D’ailleurs, on a des scènes très crues dans le film, mais qui s’intègrent naturellement à l’histoire.
Elisa et Zelda sont appelées un jour pour nettoyer du sang, Elisa découvre alors cet être à part, tout de suite une relation étrange et particulière naît entre eux avec beaucoup de douceur et de respect, et sans vraiment pouvoir se parler ils semblent communiquer.  Elisa nous montrera aussi qu’elle réfléchit, qu’elle n’est pas prête à accepter n’importe quoi et qu’elle peut se rebeller contre l’impensable. Sa plus grande aventure commence alors, mais elle prend également des risques, et de plus en plus, elle se met en danger.

La fin est belle et correcte.

Nocturnal animals

Deux histoires : celle d’une femme dont la vie est bouleversée lorsqu’elle lit le manuscrit d’un thriller envoyé par son ancien mari, et celle d’un homme dont les vacances en famille tournent mal.

Mon avis/mes impressions :
Dès le générique, on est mal à l’aise, et on se demande en quoi c’est de l’art ?! Une jeune femme nous est présenté, tout semble bien aller pour elle, elle n’a pas l’air d’avoir à se plaindre. Elle a quitté son ex, un écrivain qui lui envoie aujourd’hui son dernier livre, elle a épousé un homme riche, mais elle se rend compte qu’elle ne lui suffit pas. Les apparences se craquellent, et tout ne va pas si bien pour elle que cela. Quant au livre, il raconte des vacances de famille qui tournent à l’horreur. On se demande même si c’est du vécu ou non ?! Le film est assez difficile à voir, partant sur une idée pas si mal, mais au final on est censé en retirer quoi ? sans compter la fin pourrie.

Mother

La relation d’un couple est mise en péril quand l’arrivée d’invités inattendus viennent perturber leur quotidien.

Mon avis/mes impressions :
Si l’histoire de base est intéressante, et là aussi on se retrouve vite mal à l’aise quand un inconnu débarque et fait comme si c’était chez lui. Cela sans compter qu’il y en a de plus en plus. Le mari de la jeune femme semble avoir un comportement aberrant, il ne lui demande jamais son avis, décide tout seul (super, c’est très agréable). Elle se sent de plus en plus déboussolée. Alors qu’ils semblent vivre d’amour et d’eau fraîche, elle retape la maison et s’en occupe, et lui semble écrire des poèmes et du coup vivre de ses écrits, sauf qu’actuellement il est en panne d’inspiration, et ne fait rien, il ne l’aide jamais.
La maison est grande, et on a plein de choses à découvrir, plus des images bizarres comme des hallucinations. On voit quand même que ne pas suffire à quelqu’un, que le communisme à outrance seraient bien dangereux, il y a des limites. Qu’il est comme un m’as-tu vu qui se nourrit des autres qui l’adulent. On a toujours des questions sans réponse (c’est quoi cette potion/médicament jaune ?), et des choses un peu aberrantes (au reveil elle sait ça sérieux ?). La dernière demi-heure et la conclusion sont un beau n’importe quoi et assez insupportables. On a résolu le mystère de la jolie pierre *affreux…no kidding me*. Pareil, c’est quoi leur message ? XD.

4 commentaires sur « Cinéma Time : Films d’expérience (dont la Forme de l’eau) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s