Série Time : Alias Grace & Black Mirror

Ces 2 séries ont en commun de mettre mal à l’aise, d’avoir un côté dérangeant.
Ce sont des expériences à elles seules, et vous n’en ressortirez pas indemnes XD

Résumé :
Alias Grace relate l’histoire de Grace Marks, jeune immigrée irlandaise au Canada devenue domestique. Accusée, avec James McDermott, du meurtre de ses employeurs, Thomas Kinnear et Nancy Montgomery en 1843, elle purge une peine de prison à vie quand le Dr Jordan se passionne pour son histoire et entreprend avec elle de retracer sa vie.

Adapté du livre Captive de Margaret Atwood

Fiche série SB

Mon avis/mes impressions :
En 6 épisodes, cette mini-série adaptée d’un livre de Margaret Atwood nous fait passer par plein de choses. Grace n’a pas la famille idéale, mais elle se débrouille plus ou moins, elle s’en sort tant bien que mal, même si son travail est loin de faire rêver.
Dans la série, Grace est en prison, elle est accusée de meurtre. Mais qu’en est-il vraiment ? Piégée, coupable, folle, joue, victime de son temps … ? La prison a l’air assez spéciale, mais on n’approfondit pas vraiment. Son cas fascine et un psy s’intéresse à son affaire : le docteur Jordan. Leurs entretiens sont assez savoureux, la façon dont elle s’exprime, c’est aussi des moments hors de prison, des moments où on l’écoute. Elle n’a pas eu de chance sur certains points, mais elle nous mettra aussi mal à l’aise. Le docteur lui-même doit faire attention autant avec sa relation avec elle que d’autres détails. Alors qu’est-il arrivé ?
Grace m’a fait l’effet de se soumettre à ce que lui imposer la vie, comme si c’était comme ça, qu’elle n’avait pas le choix, mais par contre elle n’accepte pas que quelqu’un de son « milieu » s’en sorte mieux, s’élève.

Saison 1 – 3 épisodes – 1 épisode – 1 histoire

Résumé :
En l’espace de 10 ans, la technologie a transformé presque tous les aspects de nos vies, avant même que nous n’ayons le temps de nous arrêter pour y réfléchir. Dans chaque maison, sur chaque bureau, dans chaque main, un écran plasma, un moniteur, un smartphone. Un miroir noir de notre existence au XXIe siècle…

Fiche SB

Mon avis/mes impressions :
J’avais repéré black mirror à son histoire, bien sûr on voit tout de suite l’intérêt. Puis par 2 collègues qui en parlaient, mais ça donnait des discussions très bizarres et pas vraiment envie.
Effectivement, c’est intéressant, proche et éloigné de nous à la fois et ça donne envie de vomir. On ne se sent pas très bien après un épisode.

Dans le 1er, la princesse chérie du pays s’est faite enlever, on n’exige quelque chose pour sa libération, seulement ce n’est pas de l’argent, pas relâcher un terroriste, non quelque chose de bizarre, quelque chose pour secouer.
Dans cet épisode, on a en quelque sorte le voyeurisme, le fait de regarder, même si on trouve cela horrible, tout le monde avait les yeux rivés sur son écran.
On passe aussi par plein de stades, non jamais on te demandera de vraiment le faire, à oui mais si ça peut libérer la princesse, c’est juste une fois, désolé on ne voit pas d’autres solutions.

Dans le 2ème, on a des gens qui pédalent pour actionner des écrans, ou il y a différents choix. Les habits sont austères, le lieu où on se repose encore plus. Et en plus il y a de la publicité, et si on veut la passer, il faut payer. Cela nous vrille totalement les tympans à nous aussi. Il y a encore plus bas, les jaunes, citrons, qui ramassent les déchets et y a ceux qui en sont sortis après être passé à une télé-réalité. Les gens ne se parlent pas trop, et quand on suit notre jeune homme et qu’il tente de nouer connaissance et même aider, le résultat n’est pas vraiment celui escompté. Que fera-t-il ensuite ?

Dans la 3ème, beaucoup de gens sont connectés, on peut se faire les vidéos de sa vie. Ici, si on veut prouver un mensonge on vous repasse sa vidéo. Des hommes se refont leurs coucheries. Les gens laissent le bébé à garder, ils rentrent, ils regardent la vidéo de l’enfant pendant leur absence. Comme beaucoup de fois, on part d’une bonne idée, tout en sentant les limites. Toute vérité avec sa vidéo ou celle de ses proches devraient pouvoir se trouver, démontrer. Ici, on commence à avoir un homme jaloux. Qu’arrivera-t-il ?

Les  séries sont sur Netflix, bizarres, différentes, dérangeantes, de sacrés expériences. Et le tout en ayant une certaine lenteur.

Publicités

8 commentaires sur « Série Time : Alias Grace & Black Mirror »

  1. Tu as parfaitement cerné Grace, je trouve. C’est exactement ça, elle se laisse porter et en même temps ne supporte pas que quelqu’un de son milieu réussisse mieux qu’elle. C’est triste.
    J’ai eu plus de mal avec Black Mirror que j’ai d’ailleurs mis en pause après la première saison. C’est peut-être trop dérangeant et trop lent pour moi ^^!

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai commencé à regarder la 1ère saison de black mirror car je n’arrivais pas à dormir mais grave erreur de ma part d’ailleurs je n’ai pas pu dormir du tout. Rien que le 1er épisode te met dans le bain car au début tu rigoles de la demande mais au fur et mesure tu as envie de pleurer et comme tu le dis tu es mal à l’aise mais en même temps tu as envie de voir jusqu’au bout la curiosité malsaine l’emporte. Ptin cette série a bien capté l’évolution de la société et nos rapports à autrui, notre dépendance sur les nouvelles technologies et l’impact des réseaux sociaux. Je vais continuer les 3 autres saisons non pas par curiosité malsaine ou de voyeurisme mais par le côté moral et les leçons à en tirer de chaque épisode.

    Aimé par 1 personne

  3. J’ai regardé la vidéo sympa mais sans plus car ils n’ont fait que survoler le phénomène black mirror. Je ne suis pas rentré dans cette explication et j’ai été surtout obnubilé par les fautes dans le sous-titrage 😂😂😂😂.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s