Cinéma Time : Dans un recoin de ce monde

Titre original : Kono Sekai no Katasumi ni
Un film de Sunao Katabuchi
Ecrit par Sunao Katabuchi
Avec Rena Nounen, Yoshimasa Hosoya, Nozomu Sasaki …
Durée : 2h10
Film d’animation

Histoire :
Suzu Urano est née à Hiroshima. Après son mariage elle va vivre dans la famille de son mari à Kure, une ville qui dispose d’un port militaire. La guerre s’installe et le quotidien devient de plus en plus difficile pour Suzu. Malgré cela, la jeune femme garde une certaine joie de vivre. Gestion de la maison, ravitaillement, vie de famille et de couple… autant de paramètres à prendre en compte dans ces conditions difficiles qui ne semblent pas s’améliorer avec les premiers bombardements. Ces épreuves permettront-elles à Suzu de préserver la joie de vivre qui la caractérise ? 

Informations :
Dans un recoin de ce monde est d’abord un manga grand format en 2 tomes de KÔNO Fumiyo de 2008 au Japon, édité par Kana en France en 2013 dont l’édition est stoppée.
Un coffret avec les 2 tomes du manga est ressorti le 22/09/2017
Peut-être pourrait-on lui offrir l’éternité aussi avec une édition numérique ? En 2 tomes, c’est fini. Une histoire à découvrir ne serait-ce que pour l’Histoire. Le seul gros problème de ce manga et de quelques autres peut être son graphisme particulier (auquel je n’adhère pas forcément à 100% mais je crois que ça va quand même comme l’histoire vaut le coup). Je l’ai lu il y a un certain moment avant de tenir le blog, avant une sortie en film. Il a été diffusé dans quelques salles en France, assez difficile d’accès, je n’avais malheureusement pas pu le voir au cinéma.
PS : D’après LA, je les ai lu en 2015 (au moins je tenais déjà LA XD)

Fiche MN manga ressorti
Fiche MN manga d’origine
Fiche SB du film

Sortie en DVD et Blu-Ray le 09 janvier 2018, également dans une édition spéciale Fnac mais le prix donne encore plus de tachycardies.

Mon avis/mes impressions :
Dans un recoin de ce monde nous invite dans une ville japonaise où il fait plutôt bon vivre, où tout fonctionne encore très différemment. Il arrive très fréquemment qu’on vive inter-générationnellement (avec plusieurs membres de plusieurs générations de la famille). Le mariage peut être choisi par la famille.
Le film est très doux, comme une aquarelle, et c’est très agréable de se promener dans les villes où elle va.
La première heure est très douce, la 2ème heure nous fait rentrer de plein fouet dans l’Histoire et certaines scènes peuvent être difficiles à soutenir. Ne serait-ce que quand on voit le nom dans le résumé, on en a tous entendu parlé.
On notera quand même qu’il y a beaucoup de respect, de bienveillance dans les agissements des personnes civiles.

Nous sommes dans les années 30, la ville est agréable à vivre. Les paysages sont beaux. On aime le découvrir et s’y promener avec eux.
Suzu est une jeune fille simple, douce, gentille. Depuis toujours, elle a une certaine joie de vivre, elle participe à la gestion de la maison. Elle ne se débrouille pas toujours très bien, mais elle est pleine de bonne volonté.
Elle dessine bien, et elle aime cela. Le dessin, un de ces loisirs, une évasion, des liens peuvent se former, mais à un moment donné cela aurait pu lui nuire.
Mention spéciale aux vagues lapin.
Quand elle a l’âge, elle reçoit une proposition de mariage, enfin ses parents qui doivent accepter de donner leur fille. Elle n’est pas forcément ravie qu’on lui impose un homme, elle loupe la rencontre exprès, et le hasard fera drôlement les choses. Elle espère secrètement que ce serait un certain jeune homme. Mais ce jeune homme l’a demande expressément elle, pas juste sur une photo, et là ça a quand même quelque chose de beau, de dingue quand même vu que comment se donner le temps de vraiment se connaître ?
Finalement, elle ira. Elle tentera de se faire une place, de se faire accepter dans cette nouvelle famille. Elle participe là aussi à la gestion de la maison. Entre les 2 jeunes mariés, il y a du respect, on se laisse le temps, on apprend à se connaître.
Il n’y a qu’avec la soeur de son mari, Keiko, que ce sera assez tumultueux. Une sacré femme, qui a eu une toute autre vie avant que maintenant qu’on l’a connaît, mais qui n’est pas si méchante non plus.
L’Histoire la rattrape, la guerre, les bombardements, les hommes envoyés en service, ou travailler dans des usines particulières, etc.
La vie devient plus difficile. Quelles épreuves traversera-t-elle ? Conservera-t-elle sa joie de vivre ? Elle, qui n’a pas toujours l’air de tout voir. On voit surtout ce que Suzu voit, vit. La douce Suzu, mais qui peut se perdre si facilement. On ne saura pas grand chose de la vie de Keiko avant juste en bref, et on ne saura rien du tout de ce que vivent vraiment les hommes.
Il y a beaucoup de respect, d’entraide et de bienveillance entre les personnes, les civils. Tout le monde est prêt à participer. Personne n’est poussé, volé, massacré pour lui voler quelque chose, prendre son ticket de rationnement ou autre. On aide les gens en difficulté. On laisse venir les gens dans les abris…
Suzu fait comme elle peut pour composer dans les nouvelles conditions, pour subvenir aux besoins de toute la famille. Mention spéciale à ces essais et inventions, le tout qui part de belles intentions.
Evidemment, dans ces temps difficiles, la vie devient plus risquée. Tout ne sera pas rose, et on tremble avec eux quand il y a les bombardements, les bruits nous assourdissent et le coeur fait mal. Et elle s’inquiète pour sa famille, ses parents et sa soeur. Les reverra-t-elle ? viendront-ils ? Y ira-t-elle ?

Venez découvrir et suivre Suzu dans sa vie et cette époque.

Un beau film à voir qui monte crescendo en émotions dans sa 2ème partie plus intense qui fait écho à l’Histoire et fait passer par plein d’émotions, même du rire (et même dans la seconde partie une fois une menace passée).

5 commentaires sur « Cinéma Time : Dans un recoin de ce monde »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s