BD Time : Seule à la récré

Seule à la récré  par Bloz

Résumé :
La vie pourrait être parfaite pour Emma. Mais voilà, il y a Clarisse. Et Clarisse lui fait vivre un enfer à l’école. Elle a même réussi à monter les autres élèves contre elle. Ses parents ne remarquent presque rien, si ce n’est son changement de comportement, et les maîtresses ne prêtent pas attention à ce que l’on pourrait prendre pour « des jeux », mais qui relève de quelque chose de beaucoup plus grave. Parfois drôle, tendre tout le temps et se basant sur leur propre expérience, Ana et Bloz composent un album engagé sur un problème de plus en plus fréquent de notre société.

Mon avis/mes impressions :

Le harcèlement (scolaire) est une problématique compliqué et douloureuse, qui remet aussi profondément en cause notre système, et la sacro sainte loi du plus fort.
Avec des dessins (très BD) que je n’apprécie pas spécialement, mais bien quand même, ils ont ici assez bien expliqué le problème et également les réactions des gens autour adultes et enfants.
Le dossier à la fin est bien, et intéressant.
Cela n’a rien de drôle et de pardonnable, et cela peut avoir des conséquences graves et néfastes, sur la victime et les autres.
Je finirai par le fait que ce soit hallucinant le fait que les témoins laissent faire et participent, autant que la réaction des adultes, ou certains qui nient l’existence, ou d’autres que ça forge le caractère. Mais c’est malheureusement réaliste.
Les parents sont complètement dépassés, ils ne voient rien, et quand ils savent ont bien du mal à savoir quoi faire.
Le système éducatif a réagi de façon affligeante !
Bref, comme beaucoup de fois si on ne se lève pas tous à l’unisson, en disant stop ! C’est intolérable ! Rien n’avancera vraiment.
Bref, ce n’est vraiment pas comme cela qu’on peut apprendre à vivre ensemble, se respecter et respecter les différences de l’autre !

Surtout que les enfants sont encore malléables, et réagissent à leur environnement.

2 commentaires sur « BD Time : Seule à la récré »

  1. Je trouve que c’est une très bon moyen pour les plus jeunes de voir les conséquences des mots et gestes qui paraissent parfois banales pour eux, mais pour la personne persécutée. Surtout qu’un enfant est encore en construction émotionnellement et qu’il en gardera des séquelles toute sa vie. On en parle de plus en plus mais peu de choses concrètes sont faite pour luter contre ce fléau aussi bien au niveau scolaire, gouvernemental et social. Les parents doivent en parler, les professeurs aussi.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s