Manga Time : Dilemma tomes 7 & 8 (Fin)

Fiche

J’ai enfin pu finir mon survival game. Oui, ça était difficile d’obtenir les 2 derniers tomes.

Dilemma - tome 7 (07) par Yamamura

La couverture nous montre un gorille dans les couloirs de l’école -> angoissant

Les mystères continuent, tout le monde fait au mieux. Bref, on poursuit notre histoire, on a la suite et fin du précédent jeu, attention à ne pas trop se fier et s’attacher aux petits qu’ils ont dû élever et de nouveaux jeux.
Doremifa Banana : La banane prononce cette incantation magique et demande quelque chose : un truc blanc, un truc noir, un truc rond etc. La personne a 10 secondes pour trouver et déposer, puis on passe au suivant. Pendant cet temps, ce ne serait pas drôle sinon (j’ironise) un gorille avance. Vous perdez si vous dépassez le temps imparti ou si vous avez la banane en main quand le gorille rentre, et il va vous mettre une grosse baffe.
Une jeune fille qui cherche à ouvrir un boîte secrète, on va la confronter si elle refuse de la rendre à un jeu spécial, vicieux et conçu pour elle. Alors qu’elle va à l’école tranquille, un ballon apparaît, elle est comme entre 2 mondes, souvent elle prend de la hauteur et marche sur les bordures, et là le jeu consiste à rejoindre quelqu’un à la boîte aux lettres avant le ballon sans quitter la bordure.
Bien évidemment, ces jeux ne seront pas si simples et il y aura des choses vicieuses, voire qui vous feront sursauter.

Dilemma, tome 8 par Yamamura

La couverture est ici très douce, et nous montre des camarades lycéens qui discutent sous un beau ciel bleu.

Dernier tome de la série. On recoupe tout. Yuzuru acquérit son dernier souvenir. le jeu black lips, white lips utilise une des choses les plus vicieuses et cruelles, faire le choix de qui survivra. Sacrifier.
Pour le reste, je vous laisse découvrir le fin mot de l’histoire.

Bilan de la série :
Un bon petit survival game plutôt sympathique en 8 tomes.
On a bouclé la boucle. On avait un fil rouge conducteur, une vraie histoire en dehors des batailles à livrer.
L’édition de Komikku est soignée et agréable.
Les petits mots des auteurs sont un régal, plus le petit bonus à la fin où on revient sur les jeux rencontrés.
Du genre, on en a au tout départ sur la couverture et à la fin quand on revient sur les jeux (non pas en plein milieu (d’après mes souvenirs)), dans le dernier tome on nous dit bon je n’avais pas trop réfléchit à la fin voire moins que j’aurais dû, mais je m’en suis tiré XD (grosso modo).
Au début d’un tome, on a un récapitulatif des personnages et de l’histoire.
Les jeux sont diaboliques, vicieux et intéressants.
Un plaisir de voir comment on tente de trouver une faille.
Des surprises, des choses intéressantes.
Il y a une phrase leitmotiv « Le choix est clair »
(mais en fait il est loin de l’être vraiment XD) vu que nous sommes en plein dilemmes, qui parfois on a plus l’impression qu’aucune solution n’est bonne.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s