Cinéma : Demain tout commence

Résumé :
Samuel vit sa vie sans attaches ni responsabilités, au bord de la mer sous le soleil du sud de la France, près des gens qu’il aime et avec qui il travaille sans trop se fatiguer. Jusqu’à ce qu’une de ses anciennes conquêtes lui laisse sur les bras un bébé de quelques mois, Gloria : sa fille ! Incapable de s’occuper d’un bébé et bien décidé à rendre l’enfant à sa mère, Samuel se précipite à Londres pour tenter de la retrouver, sans succès. 8 ans plus tard, alors que Samuel et Gloria ont fait leur vie à Londres et sont devenus inséparables, la mère de Gloria revient dans leur vie pour récupérer sa fille… (Source : Allociné)

Mon avis/mes impressions :
Pour une fois, on se retrouve avec un bon film français, touchant, même si parfois ça a l’air un peu idéalisé. C’est un très bon moment à passer, le meilleur rôle d’Omar Sy. On ne croirait pas que c’est un film français, il a marché comme marche des films américains, anglais sur moi. Comme quoi ils peuvent faire quelque chose de bien ! Un joli hymne à la vie !

Samuel (incarné par Omer Sy) vit une vie très tranquille, à la baba cool, le genre de personne qu’une partie de moi-même a envie de baffer à ne rien prendre au sérieux, faire n’importe quoi. On ne sait même pas vraiment s’il a fait des études, aucune attache, il anime un centre de vacances je dirai, la plage, la mer, les vacances, le bateau. Il fait la fête, couche avec plein de filles même plusieurs en même temps. Il ne se prend pas la tête, énerve sa patronne mais en même temps ramène des clients et les fait revenir avec sa chaleur, sa joie de vivre, qui sonne a priori assez naturelle.
Mais un jour, une jeune dame vient, elle lui annonce qu’ils ont couché ensemble il y a un an et lui présente son bébé. Là, il se livre à un jeu de mot, il est perdu. Et voilà qu’elle dit qu’elle va payer le taxi et le laisse, et qu’elle se casse avec le taxi (oui, elle abandonne sa fille à un inconnu, voire pratiquement)
Désemparé, et prenant la vie comme elle vient (c’est ce que je dirai), il la poursuit à l’aéroport, mais la rate, et va à Londres. Là, il est perdu, dans cet endroit où il ne connaît ni la langue ni la ville, adieu soleil et mer, bonjour pluie. Il ne se débrouille pas trop bien en anglais. Pour certain, la vie peut offrir de drôles d’opportunité, suite à une bévue et une rencontre voici son avenir pas si mal assuré que cela dans un métier certes original.
C’est absolument étonnant qu’il reste là bas, ne fait pas de test de paternité, ne la confie pas à la DDASS. Elle est là, et il l’intègre plus ou moins laborieusement à sa vie, sans se poser plus de questions. Il se bat d’abord pour retrouver sa mère, puis en sa mémoire invente des histoires.
Samuel, toujours aussi baba cool, mais avec une fille maintenant. Dans son malheur, cette rencontre a été une chance énorme, il a maintenant une vie un peu plus stable, un beau foyer, il y a mis sa joie de vivre, ses pétillements dedans. Il a une maison et une façon de fonctionner incroyable par moment. Il use toujours autant de ses charmes, atouts mais sans coucher à tout va.
L’histoire est belle, touchante, assez incroyable avec une très belle double lecture.

Samuel a sa fille Gloria, il fait tout pour elle, mais ne maîtrise toujours pas vraiment son anglais, c’est elle qui traduit pour lui. Il semble conserver des comportements que la société qualifierait d’irresponsable. Il ferait tout pour elle. Ils forment un magnifique duo à l’écran qui nous fait rire, nous touche en plein coeur. C’est un papa plein d’amour pour sa fille.

Mais un jour la mère revient. Et si tout cela n’était pas si simple ?

Mention spéciale à Bernie qui est une crème et une aide précieuse.
Mention spéciale à Gloria qui est une super jeune fille, intelligente, dynamique …

Ce film est beau, touchant, nous fait passer du rire aux larmes, nous entraîne. On ne peut pas être sûr avant la fin, les derniers mots qui nous sont donnés. C’est aussi un hymne à la vie, et d’en profiter. Et une réflexion sur qu’est-ce qu’un parent ? C’est aussi un humain, qui ne peut pas tout savoir, qui a ses défauts, mais c’est surtout important d’être présent pour son enfant, bien l’élever, passer du temps avec lui pour tisser des liens, lui donner de l’amour, de la confiance en lui.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s