Cinéma Time : Seven sisters

Résumé :
2073. La Terre est surpeuplée. Le gouvernement décide d’instaurer une politique d’enfant unique, appliquée de main de fer par le Bureau d’Allocation des Naissances, sous l’égide de Nicolette Cayman. Confronté à la naissance de septuplées, Terrence Settman décide de garder secrète l’existence de ses 7 petites-filles. Confinées dans leur appartement, prénommées d’un jour de la semaine, elles devront chacune leur tour partager une identité unique à l’extérieur, simulant l’existence d’une seule personne : Karen Settman. Si le secret demeure intact des années durant, tout s’effondre le jour où Lundi disparait mystérieusement…
(Source : Allociné)

Fiche SB

Le titre est soit Seven sisters (7 soeurs) soit What Happened to Monday ? (Qu’est il arrivé à Lundi ?). Les 2 titres sont plutôt pas mal et en anglais XD

Mon avis/mes impressions :
Les dystopies sont passionnantes, les sujets sont énormes, et ici il m’a tout de suite beaucoup intéressé ! Le film a un côté réaliste, cru, percutant, ironique, cynique tout en nous offrant des moments tendres, drôles.
J’ai beaucoup aimé ce film qui est marquant, et pourra encore nous faire réfléchir longtemps après. On peut déjà commencer dès qu’on lit l’histoire.
La première partie est assez psychologique, on les revoit aussi enfants et on voit une partie de comment ils se sont organisés. Leur grand père est rusé, intelligent. Son idée est aussi géniale que tordue. Mais l’idée qu’à 7 on est plus forte que seule est vraiment sympa.
La seconde partie nous plonge dans l’action, le thriller oppressant et angoissant, la lutte pour la survie, découvrir la vérité.
La musique participe bien à l’ambiance du film. Certes si vous êtes un peu habitué, vous devinerez certaines choses, mais une fois plongée dedans avez vous vraiment tout deviné ? Cela ne vous a pas fait de l’effet ? Fait réfléchir ?

Dès le début, le ton est donné, comme un documentaire, on voit le constat de ce monde et la politique de l’enfant unique qui fût mise en place pour pallier à la surpopulation. Certes, la loi est très cruelle, mais on peut aussi se poser la question de quel avenir pour les êtres humains sans elle ?
Certes quand des enfants sont arrachés à leurs parents ça fait très mal.
On peut aussi se poser la question du travail qu’on accepte de faire. C’est aussi une grande question non ?
Bien sûr, tout le monde ne connaît pas tout.

Le monde est rempli d’une technologie formidable, pourtant il m’a paru très froid, très austère, très aseptisé. Avec leurs règles, Karen Settman peut s’assurer une vie, qui semble assez « confortable ». Mais Karen est 7 personnes à la fois.
La maman des filles meurent en les mettant au monde, le papa est aux abonnés absents. Leur grand-père prend alors une décision, il va les élever et comme elles sont autant que de jour de la semaine, chacune portera le nom d’une journée : lundi, mardi, mercredi …
Et chacune sortira son jour de la semaine.
D’ailleurs samedi et dimanche ne serait-elle pas privilégier vu que c’est les jours de liberté ? XD
C’est déjà compliqué ainsi, alors je pense que le plus sûr était de ne surtout pas bouger la journée. On ignore le métier du grand père. Il est rusé, leur enseigne, met des règles en place, les met en garde. Et promet qu’on leur trouvera un métier qui se servira de toutes leurs compétences. Comment a-t-il fait pour toutes les nourrir ? Il n’y a pas de rationnement en place ?…
Comment assurer ceci : règles plus point quotidien en fin de journée où on doit tout se dire, montrer. Car il ne faudrait pas être prise en défaut. Il attend apparemment qu’elles aient l’âge de raison (6-7 ans) pour tenter la 1ère sortie.
C’est la promesse d’une vie qui n’est plus tout à fait sa vie, contre celle d’être cryogénisé, et de revenir plus tard, les siens ne seront plus là, et c’est sans sûreté.

Leur grand-père leur a dit dehors vous êtes Karen Settman, comportement identique, mais à l’intérieur vous êtes vous-mêmes, exprimer vous. Chacune a ses compétences, son style, sa coiffure, ses envies. Chacune aimerait ne pas juste avoir un jour de la semaine. Petites, elles ont déjà payées très chères. Et en grandissant, des envies se développent, elles veulent autre chose qu’une aventure d’un soir.
Et se sont-elles vraiment tout dit ? tout le temps ?

Mais voilà, qu’un jour, jour où elles allaient savoir si elles décrochent leur promotion grâce à un travail d’équipe, et étaient en concurrence avec un collègue, que Lundi disparaît. Que lui est-il arrivé ? Sont-elles compromises ? Quel avenir pour elles après ? Peuvent-elles vivre individuellement après autant de temps ? …
Alors que le gouvernement n’a aucun intérêt à avouer que pendant 30 ans elles ont réussi à survivre ensemble, une traque sans merci et sans pitié commence, où elles devront déployer toutes leurs compétences, où elles seront aussi fortes que faibles, où elles seront déstabilisées sur des parties qu’elles ignorent, où elles tenteront de reconstituer le puzzle, de découvrir la vérité, de survivre, où les pistes s’emmêlent pour nous perdre, où notre souffle sera coupé.

PS : Noomi Rapace est superbe dans ces 7 rôles différents.
Le film est mis en scène sous forme de chapitre qui correspondent aux jours de la semaine.

3 commentaires sur « Cinéma Time : Seven sisters »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s