Série Time : Atypical

Résultat de recherche d'images pour "atypical"

Résumé :
Atypical raconte le passage à l’âge adulte de Sam, un jeune autiste de 18 ans en quête d’amour et d’indépendance. À la fois drôle et douloureux, ce cheminement à la découverte de lui-même bouleverse toute sa famille dont les membres, confrontés aux changements qui affectent leur propre existence, se posent cette question fondamentale : que signifie être normal ? (source : Allociné)

Il y a 8 épisodes qui font grosso modo entre 30 et 40 minutes, oui il y a des variations assez étranges de plusieurs minutes entre les épisodes.

Fiche série SB

Izana, je lui ai ajouté des points, j’ai valorisé l’exercice de la mangaka et de la suivre depuis le début de sa vie.
Atypical, je lui ai enlevé des points, car des choses me dérangent, et je ne l’ai pas suivi depuis qu’il est petit.

J’aime que le titre soit atypique. J’aime tellement qu’on questionne qu’est-ce que la normalité ?

Mon avis/mes impressions :
J’ai apprécié cette série, mais contrairement aux autres je lui reproche son côté trop soap family, et ne pas assez entré dans ce sujet très intéressant. J’aimerai beaucoup suivre quelqu’un de différent du début à la fin, voir comment il/elle s’adapte et peut arriver à construire une vie (?!) dans une société si codifiée, qui vous fait vivre l’enfer dès que vous n’entrez pas dans le moule. Mention spéciale à la soeur de Sam. J’ai aussi trouvé très bizarre même si ça a quelque chose de mignon, qu’on s’intéresse comme ça pile à Sam qui va avoir une petite amie. On dirait une envie pour lui d’essayer comme les autres.
Par contre, je salue netflix d’oser abordé des thèmes importants, qui dérangent la société quelque part.
Et j’ai adoré quelques réparties tellement bien senties.
La série garde un schéma ultra classique, où j’ai levé les yeux au ciel par moment, bon c’est humain aussi quelque part, mais elle fédère beaucoup de monde et ça c’est important.

Nous suivons Sam, un jeune adolescent, différent de la norme. Un adolescent comme les autres en apparences, avec sa maman et son papa, et une soeur.
Seulement, il est différent. Il a un ami, sympa et fidèle mais un sacré loulou, il a sa soeur qui n’hésite pas le défendre et ne laisse pas passer des situations hallucinantes même pour d’autres. Il a un petit boulot dans un magasin. Il a fait toute une préparation pour l’assurer  mais on ne le voit pas (dommage). Il voit sa psy, Julia, qui l’aide à décoder les comportements, la société.
Il aime l’Antarctique, les manchots…il pourrait en parler des heures, c’est dur pour lui de comprendre que ça n’intéresse pratiquement personne d’autres. Il est diagnostiqué autiste, et vit avec ce qu’on appelle des neurotypiques.
Lui, il ne comprend leurs codes, il ne supporte pas le bruit.
Lui, il est franc, direct, sincère, et franchement ça fait du bien.
Quelque part, il est logique et moins compliqué, mais comment trouvé alors sa place ?
Il y a des choses dont il est privé, certaines qui peuvent être vraiment amusantes, mais dur pour lui, trop de monde, trop de bruit.

Sa famille aimante, ce n’est pas tous les jours faciles. La mère y a consacré beaucoup de temps, d’énergie, elle fréquente un groupe. Son père, gentil, a eu beaucoup de mal, il aurait voulu partager des choses avec son fils, mais lui ne s’y intéresse pas, il a du mal à nouer le dialogue. La soeur de Sam construit aussi sa vie, et classiquement quand un enfant est « différent », il retient un peu toute l’attention.

Venez suivre la vie adolescente de Sam, venez rencontré sa famille, ses camarades. Voir ce qui est différent pour lui. Les difficultés rencontrées.
Chacun doit tenter de faire un pas vers l’autre. Mais Sam ne peut pas juste changer et répondre à une « norme ».

PS : Je croise les doigts pour une saison 2.

Si le sujet vous intéresse, j’ai regardé il y a quelques mois une série intéressante, moins facile à voir : The A Word.

4 commentaires sur « Série Time : Atypical »

  1. The A word est sur ma liste de séries à voir, mais je pense que j’ai bien fait de commencer par Atypical qui semble aborder les choses moins frontalement. J’ai justement aimé apprendre à découvrir cet univers par ce biais des scènes de comédie classiques, mais devenues atypiques. La série porte merveilleusement bien son nom et est un beau voyage. Chouette article, surtout que j’avais oublié le titre de « The A word » dont on m’avait parlé mais que je n’avais pas noté. Merci !

    Aimé par 1 personne

  2. Merci pour ton article, pour ma part, tu me confirmes que son visionnage ne sera pas une priorité. J’aime pas quand le handicap est aseptisé, ça donne l’impression que c’est juste un prétexte pour faire pleurer dans les chaumières :/

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s