Série Time : The Handmaid’s Tale

Résultat de recherche d'images pour "handmaid's tale serie"

 

 

 

 

Résumé :

Dans un monde dystopique où la femme est au centre du pouvoir car elle est en voie de disparition, chaque femme est séparée en trois classes : les Épouses qui ont le pouvoir, les Marthas qui s’occupent de la Maison et enfin les Servantes écarlates dont l’unique rôle est la reproduction.

Dans ce futur où la reproduction se fait rare à cause de la pollution, la religion prend le pas sur la politique dans une sorte de gouvernement totalitaire.

Defred (Offred en VO) va venir raconter son histoire de Servante écarlate… une vie pleine de souffrances.

Adapté du livre La Servante écarlate de Margaret Atwood

Adapté du film The Handmaid’s Tale

1ère saison de 10 épisodes d’environ 50-60 minutes

Mon avis/mes impressions :
Hanmaid’s tale nous raconte une histoire qui n’a rien d’un conte fée, mais qui est un futur possible, ni vraiment proche, ni vraiment éloigné de nous, comme dans toute dystopie des choses touchent, interpellent. Un formidable travail a été réalisée sur cette série diffusée par Hulu. Glaçante à souhait, on ne s’en relève pas si facilement !

Cette histoire est aussi un livre (1985) et un film ( 1990) qui datent. J’ignore si ils sont aussi bons. Si quelqu’un passe et connaît.
On a aussi pu revoir Alexis Bledel qui n’a rien perdu de sa beauté, son intelligence et son âme rebelle, ça fait plaisir !

June (jouée par Elisabeth Moss) nous entraîne dans sa vie de servante appelée servante écarlate, petit à petit on découvre son monde, y compris sa vie d’avant. On est souvent très mal à l’aise, cela semble aseptisé, glaciale, il y a de l’idée, mais y a aussi de quoi glacer le sang !
D’ailleurs personne d’autre ne l’appelle encore June. Bien sûr, on peut se demander pourquoi se laisser faire ? Pourquoi ne pas se rebeller ? Mais ce n’est guère si évident, elles ont été en quelque sorte dressées, conditionnées. Est-ce qu’elles ne sont plus humaines pour autant ? Bien sûr que non. Est-ce qu’elles ne désirent pas autre chose ? A votre avis ?! Elles n’ont pas vraiment eu le choix. On peut aussi se poser la question de supporter cette vie à tout prix ou de l’abandonner.

Ces filles ont été dans un centre, où elles ont subi une manipulation mentale à grande échelle, qui continue. Il y a la tenue, la formation au centre, la déshumanisation, elles portent un prénom qui peut changer, elles doivent appeler celle qui les forment et les surveillent tante (Nous on aura essentiellement à faire à tante Lydia), comme si c’était la famille. Elles vont faire des courses, peuvent ainsi prendre l’air mais toujours accompagnées d’une autre fille, elles peuvent se tenir compagnie et se surveiller. On leur parle d’accomplir un devoir, et l’acte sexuel est très encadré, fait d’une manière originale, avec la position aussi, pour ne pas exclure la femme du couple, comme si alors ce n’était pas un viol. Et les hommes peuvent-ils s’en contenter ? sans sentiment ? avec leur femme qui regarde ?
On les dit importantes, vitales, car fertiles mais on a volé leur vie, elles ne sont là que pour être une pondeuse, une fois l’enfant de la famille né, et allaité, à la maison suivante.
Ne pensent-elles pas à s’enfuir ? Mais pour aller où ? Il faut au moins changer de pays. Il y a des gardes à chaque coin de rue.
Là encore, on a utilisé la religion, une sorte, comme un prétexte fallacieux, comme une tromperie, comme si on pouvait tout justifier avec.

Mais en général, la condition féminine est une réelle catastrophe. Même pour la femme du couple. En gros on a les servantes (dites Servante écarlate), les domestiques (cuisine, ménage) (dites Martha) et celles qui a priori s’en tirent bien mais en fait non, comme la femme du commandant (dites Epouse). Mais elles n’ont plus voix au chapitre, n’exercent plus de métier.

C’est un monde où peu de bébés survivent, June quand elle a l’air plus vivante, plus humaine, nous montre déjà un monde dur, austère.
Mais quand on voit ce qu’ils ont fait sous des prétextes fallacieux, et comme elles se sont retrouvées prisonnières de leur sort, le sang se glace !
June tente de garder espoir, pense à sa famille. Elle se plie beaucoup, mais reste humaine.
On ne cesse d’apprendre des choses, avoir des surprises, on passe par toute la panoplie de sentiments possibles. Certains moments sont aussi jouissifs. On voit que derrière le masque, ce monde est des plus diaboliques.

Les femmes des commandants, des hommes qui occupent un haut rang sont tout en vert. On ne nous a pas expliqué les couleurs.
Les servantes en rouge et blanc. Le rouge se repère bien, peut se confondre avec le sang.
Leurs cheveux sont cachés, et ce qu’elles ont sur la tête cache le visage, on cache le côté femme, humaine. A certains moments spécifiques, elles enlèvent le chapeau.

Une série excellente, prenante, intéressante et glaçante à voir si vous en avez le courage, déconseillé aux âmes sensibles et aux personnes cardiaques.

La saison 1 se termine en nous laissant à bout de souffle, et dans le doute. Avec aussi une belle note d’espoir. Nous aussi, on veut y croire.

3 commentaires sur « Série Time : The Handmaid’s Tale »

  1. J’ai bien aimé lire ta réflexion sur cette première saison de Handmaid’s Tale, la série est choquante par moment mais c’est peut-être aussi pour ça que j’ai adoré. (c’est sadique de dire un truc pareil ? ^^ ) En tout cas je suis content de me conter dans le sexe masculin après ce visionnage personnellement 😛

    J'aime

    1. Merci. Elle est très intéressante, comme beaucoup de fois dans les mondes dystopiques c’est toute une réflexion, et vraiment de qualité.Non, je n’aimerai pas y mettre le pied. Déjà de nos jours ce n’est pas tous les jours évident d’être née femme.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s