Série Time : Berlin 56

C’est difficile de passer après une série qui donne la boule au ventre, met les nerfs à vif, vous percute : 13 reasons why.

Bref, aujourd’hui on se retrouve pour parler de 2 mini séries.

Tout d’abord :

Berlin 56

Ku'damm 56

Résumé :
Caterina Schöllack dirige une prestigieuse école de danse berlinoise. Sa plus grande préoccupation est de marier ses trois filles, Monika, Eva et Helga, à des gentlemen bien établis et de bonne famille, afin de conserver les traditions dans son école de danse “Galant”.
Toutefois, Monika vit difficilement son entrée dans l’âge adulte et son rôle en tant que femme à cette époque. Elle est en effet fascinée par un tout nouveau monde fait de coiffures banane, de vestes en cuir, de jupons et de rock and roll. (Source : Allociné)

Nombre d’épisodes 6.
La série faisait 6 épisodes lors de la diffusion sur Arte ou 3 (seriebox – 100 min) selon le découpage.

Merci Arte pour la découverte.
C’est une série allemande !

Cette série permet de revoir Maria EHRICH, l’héroïne des films de la trilogie des gemmes (rouge rubis etc.)

Mon avis/mes impressions :
C’est une série qui se passe dans l’après guerre seconde guerre mondiale. Le monde est en train de changer, malgré ceux qui veulent garder la tradition. La condition féminine est encore une véritable catastrophe, et certains sujets traités comme si ce n’était rien.
Les 3 premiers épisodes ont une certaine lenteur, c’est moins le cas dans les 3 derniers qui ont aussi vu un personnage très effacé évoluait, s’affirmait.
On a plutôt répondu aux questions en suspens, mais ce n’est pas non plus une fin réelle.

La mère des filles est très traditionnelle dans sa façon de voir les choses, dans son école de danse, avec ses filles. Elle a un côté très austère, voire carrément cruelle. J’ai été très partagée me posant des questions sur elle, elle les aime à sa manière, mais les brident. Elle-même sa vie de femme n’a pas toujours été facile. Mais où est donc leur père ?
Les femmes n’ont pas beaucoup de droits, très contrôlées par le mari, et leur mère cherche à tout prix à les marier avec le meilleur parti possible. Et les sentiments ?
Helga est la première à se marier avec un chic type en apparence, qui se découvre de drôles de penchant. Ce n’est pas ça le pire, mais sa façon de reporter sa frustration sur sa femme. La voilà comme dans une prison, bridée, et même pas satisfaite, loin d’être épanouie.
Eva aurait voulu faire des études, mais c’est interdit aux femmes, elle travaille néanmoins à l’hôpital comme infirmière, et sa mère voudrait bien qu’elle se marie avec un professeur, docteur.
Monika est timide, douce, complètement bridée par sa mère, mais douée en danse, elle est attirée par les danses modernes, qui révulsent sa mère. Elle vit une expérience traumatisante poussée par sa mère, un type révulsant qu parfois le sera moins, un type qu’on n’arrêtera pas de croiser. Monika finira par faire quelque chose, un travail, où elle se fait complètement marcher sur les pieds au départ. Avec une bonne rencontre, un bon ami, elle s’ouvrira au monde, y arrivera beaucoup mieux face aux autres, sortira de son cocon pour devenir un beau papillon. Peut-il être plus pour elle ? Ce ne sera pas toujours facile pour elle, mais elle nous entraînera avec son talent sur les pistes de danse.
D’ailleurs, ce ne sera pas toujours facile pour aucune d’elles.
Que vont devenir les filles ? Quels choix vont-elles faire ? Comment est la vie à cette époque en Allemagne ?
Vous n’avez plus qu’à regarder la série pour le découvrir

Publicités

Un commentaire sur « Série Time : Berlin 56 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s