Cinéma Time : Passengers

Résumé :

Alors que 5000 passagers endormis pour longtemps voyagent dans l’espace vers une nouvelle planète, deux d’entre eux sont accidentellement tirés de leur sommeil artificiel 90 ans trop tôt. Jim et Aurora doivent désormais accepter l’idée de passer le reste de leur existence à bord du vaisseau spatial. Alors qu’ils éprouvent peu à peu une indéniable attirance, ils découvrent que le vaisseau court un grave danger. La vie des milliers de passagers endormis est entre leurs mains…

(Source : Allociné)

Adapté de la nouvelle Le Voyage gelé de Philip K. Dick

Mon avis/mes impressions :
Je ne m’attendais pas à cela, mais une fois la surprise passée, j’ai vraiment beaucoup apprécié le film, le voyage auquel il nous a convié et tous ces questionnements. Le choix de quitter la Terre alors qu’elle est toujours vivable et ne jamais revoir les siens pour tous les gens à bord, le risque pris et la promesse d’un nouveau monde. Découvrir le vaisseau a été génial, très riche. Dans la première partie, on découvre beaucoup, on teste, on se confronte, c’est très relationnel. Dans la deuxième, tout le voyage est en danger et on entre plus dans l’action.

J’ai adoré découvrir le vaisseau, sa technologie de pointe qui n’a pas empêché un problème de surgir, le genre où on dit que ça n’arrivera jamais.
Les personnages ont traversé les phases d’acceptation : choc et déni, colère, marchandage, dépression, acceptation. Bon, marchandage, je vois moins.
C’est très bien fait, tout ce qui se peut se passer dans la tête, ici ce n’est pas une île déserte mais un vaisseau qui voyage vers le lieu promis. Seulement, en faisant quelques calculs et s’ils ne se rendorment pas, eux n’y arriveront jamais.
C’est aussi formidable qu’affolant, ils ont de l’espace à revendre pour eux tout seuls, testent plein de choses, un superbe visuel sur l’espace mais à un moment la solitude, l’angoisse, le fait de ne jamais arriver à destination pèsent.
Il y a tout un côté relationnel et plein de questions.
Lui est habile de ces mains, et elle a la chance d’être mieux classée et avoir de meilleurs accès, pas à tout. En tout cas, ils sont plein de ressources et essayent vraiment plein de choses.
Il aiment également aller au bar, où ils sont accueillis par Arthur, un droïde plus vrai que nature, attachant, mais pas humain.

Alors que leurs tentatives restent vaines, le vaisseau a l’air de perdre de plus en plus la tête, et là il va falloir trouver ce qui cloche où personne n’arrivera jamais sur la terre promise.

Toute petite révélation, si vous surlignez. Si vous ne voulez rien savoir d’autre, vous pouvez vous arrêter là. En tout cas, je vous laisse penser à la situation, réfléchir, sans trop vous en révéler.

Au fait, ils ne se sont pas réveillés au même moment.

Publicités

3 commentaires sur « Cinéma Time : Passengers »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s