Lecture Time : Need

Afficher l'image d'origine

Résumé :
Les adolescents du lycée de Nottawa se réunissent tous sur NEED, un nouveau réseau social promettant de répondre à tous leurs besoins sous couvert d’un total anonymat… quels que soient ces besoins et leurs conséquences, et à condition d’inviter six amis à le rejoindre. Kaylee demande un rein pour sauver la vie de son frère, mais le site réclame de dangereuses contreparties…

Contexte et couverture :

Je l’ai reçu dans la box thème geek de milles et un livre et également ce fût la lecture commune choisi pour le club des hiboux.

La couverture n’est pas mal du tout : une fille avec des yeux perçants, Need écrit en pointillé, et tous les textes qu’on en voit pas tout de suite (Besoin de ski, besoin d’un téléphone …)

Fiche sur LA

Mon avis/mes impressions :
Need reste quelque part une lecture typiquement adolescente, mais nous offre également un questionnement très fort, et a un côté génial. C’est aussi intéressant, qu’avec un côté malsain et addictif. Ce fût l’occasion d’enfin faire connaissance avec la plume de Joelle Charbonneau qui se laisse bien lire.

Besoin ou désir ? Il y a une différence, qui ne saute peut être pas tout de suite aux yeux, mais qui est importante.
La première fois que j’ai croisé cette histoire, j’ai immédiatement pensé à Nerve/Addict, et j’espère que celui-ci sera également adapté en film !
Avoir besoin d’un téléphone, ce n’est quand même pas la même chose que d’avoir besoin d’un rein pour survivre !

Need est diabolique et sait parfaitement jouer avec les gens.
Il est bien expliqué comment on peut se faire avoir. Au départ, on dit pourtant juste ce qu’on veut et on invite ses amis à venir rejoindre le réseau. Quoi de plus simple ?
C’est une ville toute simple qui n’a rien de spécial, avec ses lycéens. Un réseau réduit à eux.
On reçoit toujours plein de sollicitations, et qui lit de longues règles avant de cliquer sur accepter ?

On va suivre différents lycéens, pris à part, tout semble tellement anodin, même si à certaines requêtes on tique de plus en plus, certaines semblaient également simples, assez anodines, voire comme une mauvaise blague.
Même si ce n’est pas forcément évident de suivre plusieurs personnes comme cela, c’est également très intéressant de voir les problèmes de chacun, ainsi que leur perception, de voir où certains se trompent totalement. Et ici, ça fait toute la puissance, c’est très important de bien suivre tout le monde ! Tout va finir par s’agencer. Le puzzle va ainsi se reconstituer sous vous yeux ébahis (ou pas).

Dans certains cas, ce n’est pas si simple. On ne peut pas juste totalement leur en vouloir. Mais ceux qui ne pensent qu’à eux, ou prenne le tout pour un jeu vidéo grandeur nature avec ses missions, et où commettre certains actes n’a pas trop l’air de gêner, c’est quand même plus problématique. Et il y a ceux qui se sont fait coincer sur une requête précédente, alors qu’ils n’avaient aucune idée de la teneur réelle, les voilà coincer sous peine de voir la vérité dévoilée.
Le public adolescent totalement à fleur de peau est une population très intéressante pour un jeu aussi diabolique.

Puis il y a Kaylee, la principale jeune fille qu’on suit, son frère est en attente d’un rein, son père est parti. Elle se méfie, elle tique tout de suite sur le mot besoin. Oui, le pouvoir des mots est important ! Elle a pas mal retournée tout le monde contre elle en voulant bien faire, en insistant pour que les autres se fassent tester pour voir s’ils étaient compatibles, etc.
Sa mère la met également beaucoup en doute, et son comportement me décevra énormément, surtout quand elle décide à un tel moment de laisser sa fille seule.
En tout cas, Kaylee ne sera pas au bout de ses surprises, et elle va faire face à pas mal de révélations. Au moins, elle décide de se battre elle, avec son passif elle n’est pas très écoutée. J’ai bien aimé son personnage, et son évolution. Egalement qu’elle comprenne, ne condamne pas si simplement les gens, et le travail de recherche qu’elle commence à faire pour comprendre Need, ce qui ne colle pas, mais qui est derrière tout cela et pourquoi ? L’explication de base me semble bonne et plausible, j’ai plus de mal avec encore l’explication autre qui serait derrière tout cela.

Need a la puissance de ne rien commettre de vraiment mal mais d’utiliser les gens ! Oui, c’est eux qui font à la place. Comment éviter un tel cauchemar potentiel ? Car c’est plus que réaliste, de quoi vous donner des frissons.

Publicités
Cet article, publié dans Livre, Non classé, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s