Cinéma Time : Je ne tuerai point

Résumé :
Quand la Seconde Guerre mondiale a éclaté, Desmond, un jeune américain, s’est retrouvé confronté à un dilemme : comme n’importe lequel de ses compatriotes, il voulait servir son pays, mais la violence était incompatible avec ses croyances et ses principes moraux. Il s’opposait ne serait-ce qu’à tenir une arme et refusait d’autant plus de tuer. Il s’engagea tout de même dans l’infanterie comme médecin. Son refus d’infléchir ses convictions lui valut d’être rudement mené par ses camarades et sa hiérarchie, mais c’est armé de sa seule foi qu’il est entré dans l’enfer de la guerre pour en devenir l’un des plus grands héros. Lors de la bataille d’Okinawa sur l’imprenable falaise de Maeda, il a réussi à sauver des dizaines de vies seul sous le feu de l’ennemi, ramenant en sûreté, du champ de bataille, un à un les soldats blessés.
(Source : Allociné)

Fiche du film sur SB

Tu ne tueras point est un des commandements, ici c’est aussi une philosophie de vie.

Mon avis/mes impressions :
Suivre ces convictions, surtout quand elles s’opposent aux normes communément admises est très difficile ! C’est une très belle, impressionnante et émouvante histoire ! Elle risque de vous retourner les tripes, les scènes de la Guerre sont à la limite du soutenable. Ce jeune est très impressionnant dans ses convictions ! C’est aussi une très belle histoire d’amour !

Andrew Garfield a incarné un très touchant Desmond T. Doss. Ce gars était gentil et impressionnant à plus d’un titre !
Il rencontre sa femme et sait que c’est elle. La relation qui se tissent entre eux est très belle, douce, pleine de bonnes intentions.
Il a ses convictions : il ne touchera pas d’arme, par contre de lui même il s’inscrit à l’Armée, il est jeune, en bonne condition physique, et considère que c’est son devoir de participer à l’effort de guerre, alors qu’il aurait pu en être dispensé. Il suit tous ces cours, même les physiques, c’est une véritable anguille, d’ailleurs on le verra également sur le champs de bataille, il n’y a aucun problème, mais le jour où il faut porter une arme et apprendre à tirer, tout vire au drame.
Il reste fort de ses convictions : pas d’arme, pas de travail le samedi. Evidemment, comment ferait on si tout le monde faisait comme lui ? Comment fera-t-il sur le champs de bataille ? Comment pourrait-il protéger les autres, et lui même ?
Les collègues corrects jusque là, une fois leur permission annulée, et d’autres choses à cause de Desmond, lui font payer. Le tout va jusqu’à lui dire de démissionner, puis le procès. Pourtant, malgré tout, c’est difficile de totalement leur en vouloir, pour une fois je trouve aussi que tout est fait avec respect, une certaine bienveillance. Même s’il a été frappé, un s’y est opposé. Il reste tellement calme, quoi qu’on lui dise, quoi qu’on lui assigne comme corvée pour le décourager. C’est vraiment impressionnant.
Et pourtant, une fois qu’on va lui laisser sa chance, il va avoir un comportement exceptionnel, être d’une aide inestimable sur le champs de bataille. Ses convictions lui empêchent de perdre espoir, il veut sauver tout le monde.

On verra plusieurs choses : lui jeune ayant failli commettre l’irréparable, des scènes atroces de le guerre, sa famille avec son père qui a mal tourné, sa rencontre avec sa belle, son apprentissage à l’Armée.

Une sorte de miracle. Vraiment un film à voir !
Les Japonais sont aussi impressionnants et spéciaux dans leur façon de faire, prêt à se sacrifier pour leur cause.
Comme dans Sully, on a le droit de retrouver quelques mots sur les vraies personnes qui ont vécu cette Histoire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s