Cinéma Time : Miss Pérégrine et les enfants particuliers

Résumé:
Jacob, un adolescent de 16 ans, s’aperçoit à la mort de son grand-père que les histoires que ce dernier lui racontait sont vraies. Sur une mystérieuse île, Jacob découvre les ruines d’un orphelinat qui abritait autrefois de dangereux enfants, qui sont peut-être encore vivants … (Source : Allociné)

Adapté du livre Miss Peregrine et les enfants particuliers, tome 1 de Ransom Riggs

Mon avis/mes impressions :
Il va sans dire qu’au niveau de l’intérêt, de la puissance de l’histoire, de la découverte de l’univers, je conseille totalement de découvrir cette histoire sous tous support qui vous convient voire même tous.
J’ai déjà parlé du tome 1  du livre ainsi que de celui de la BD.

Ransom Riggs nous perd habilement comme l’a fait Victor Dixen dans Animale, on peut totalement douté que ce soit la vérité, ait existé, et que c’est juste de l’imagination débordante, enfin plutôt une forme de protection.
En plus, le grand-père de Jacob a vécu une période infâme, la 2nde guerre mondiale, les nazis, les exterminations, les chambres à gaz … donc oui, des monstres !

Jacob, lui est un adolescent adorable, mais qui a du mal avec les autres. On le voit bien aussi quand il dit quelque chose du genre ma vie n’aurait pas pu être plus ordinaire.
Dans le film, on sent un juste un peu d’amour des parents, mais aussi une grande distance, comme s’ils ne le comprenaient vraiment pas. C’est vraiment pas géniale, sa mère qui sort direct qu’elle ne va prendre congé, sans même dire qu’elle l’aurait fait si c’était possible, mais du genre me saoule pas, le père ne l’écoute pas, direct parle à ta psychologue. Bref, ils sont très décevants.
Après la mort du grand-père, les doutes sur ce que Jacob a vraiment vu ou cru voir, il a été sans autre forme de procès envoyé en thérapie avec une psychologue.
La grand-père et Jacob ont un lien particulier, aussi à travers toutes les histoires dont il a douté en grandissant et au vu de la réaction de ses parents. Le lien est encore plus particulier qu’on ne pourrait le penser.
Il est également intéressant de voir pourquoi avec le père de Jacob ça ne l’a pas fait, un père toujours absent…Pourtant, il avait de bonnes raisons. Mais par ces choix, il a perdu beaucoup, le réconfort de la « pension » de Miss Peregrine, et même s’il a construit une famille, il a manqué des choses. Chut, je vous laisse découvrir.

Tim Burton a retranscrit avec brio toute l’ambiance qui s’en dégage, les doutes, les découvertes. Eva Green incarne une superbe Miss Peregrine.

Voir miss peregrine prendre vie est un véritable plaisir, de plus c’est un film parfait pour aller avec l’ambiance d’Halloween.

L’île est solitaire, un peu inquiétante, il avance tout doucement pour découvrir la vérité. Il n’y a personne digne d’intérêt sur l’île, et le père est à côté de la plaque et n’assure absolument pas, dans son travail non plus. L’angoisse est présente.

Et puis, c’est enfin la découverte de Miss Peregrine. Il assemble les histoires racontées, et c’est un peu comme s’il les connaissait déjà. Jacob et Emma sont très attachant, on sent tout de suite un feeling. Voir les enfants particuliers et l’utilisation de leur pouvoir est un grand moment aussi. Leur vie a à la fois quelque chose de fascinant et d’inquiétant.

Le film tient toutes ces promesses jusqu’à un certain moment, où toute la fin change et semble précipitée. Pour que ça tienne un minimum, il faut faire l’hypothèse que Jacob acculé déploie toute son intelligence et ses talents sans peur. Le film, en lui-même, surtout pour ce qui ne connaissent pas le livre se tient pas mal, sauf la fin qui paraît quand même très idéalisée et très précipitée. Mais heureusement, on voit quand même certaines choses à la toute fin qui font que ça tient à peu près. Cela signifie donc, qu’à moins de détailler, ils n’ont pas l’intention de faire un autre film.

La 3D a servi a 2-3 moments, notamment quand Miss Peregrine se transforme, mais pas grandement.

Ils auraient même pu nous faire un coup à la Alice aux pays des merveilles en ce qui concerne Jacob, tout ceci n’est qu’un rêve.

PS 28/10 : Je commence le 2nd tome et je me rends compte qu’ils ont inversé le pouvoir de 2 personnages dans le film o_O, ça se tenait bien aussi dans ce sens là.

Publicités
Cet article, publié dans Cinéma, Film, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s