Cinéma Time : Heidi

affich_45216_1 409781

Résumé :
Heidi, une jeune orpheline, part vivre chez son grand-père dans les montagnes des Alpes suisses. D’abord effrayée par ce vieil homme solitaire, elle apprend vite à l’aimer et découvre la beauté des alpages avec Peter, son nouvel ami. Mais la tante d’Heidi, estimant quil ne s’agit pas là d’une éducation convenable, place la fillette dans une riche famille de la ville. Heidi va-t-elle supporter cette vie, loin de la montagne et de son grand-père ?

Durée : 1h51

Fiche du film sur SB

Mon avis/mes impressions :
Cela a été un véritable plaisir, même un enchantement de retrouver cette très belle et touchante histoire bien connue. De plus, cela fait un bien fou de prendre un bon bol d’air pur de la montagne.
Ces 2 jeunes filles : Clara et Heidi sont adorables et s’apportent beaucoup mutuellement.
Dans sa vie qui a vu pas mal de mouvements, Heidi a eu l’occasion de faire de très belles rencontres et de s’ouvrir au monde 🙂

Heidi a perdu ses parents, elle a été avec sa tante qu’on ne voit que lors des mouvements et tellement brièvement, celle-ci la dépose au départ chez son grand-père, vieil homme bourru et pourtant costaud, intelligent, avec un fond gentil, mais qui au départ ne veut pas d’elle.
C’est très mal engagée, elle est douce, toute gentille, l’appelle toujours grand-père, écoute, toujours souriante et tente de se faire une place.
Petit à petit, elle la gagne, elle a un ami de son âge : Peter, ils passent beaucoup de temps dans les alpages et gardent les chèvres.
Et l’école alors ?
Les paysages alpins de la Suisse sont magnifiques, elle saute, elle s’amuse, elle court, c’est la partie qui respire la liberté totale, la joie de vivre simple.
Un bon bol d’air pur, un bol de lait de chèvre tout chaud, du fromage maison, du saucisson, de quoi s’occuper, un endroit isolé même du village mais si charmant.
C’est totalement opposé à ce qu’elle voit après, une fois que sa tante la recherche et se fiche bien de ce que veulent les autres. La voilà dans une grande maison distinguée, avec une jeune fille adorable de famille riche mais en chaise roulante, des domestiques à qui il faut s’adresser d’une certaine manière, les couverts qu’il faut utiliser pour manger, et l’éducation à recevoir. Elle cherche ses montagnes, mais elles sont bien loin, et pourtant elle redonne de la joie de vivre à Clara, se fait une nouvelle amie, et a la formidable opportunité de s’ouvrir au monde, de sortir de ce qu’elle connaît, de s’ouvrir de nouvelles portes.
Une gouvernante stricte et coincée, un professeur de mauvaise volonté, mais quand le papa de Clara revient, c’est un plus, surtout qu’il emmène la grand-mère (maman du papa de Clara) qui elle sait bien mieux s’y prendre.
J’ai adoré que chacune des filles s’aident à s’adapter mutuellement à leurs environnements respectifs avec respect et bienveillance.

Je vous laisse le plaisir de découvrir voire redécouvrir tout ce qui se passe dans cette très belle histoire !

PS: Attarder vous 2 minutes sur le D du titre de l’affiche 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s