Cinéma Time : Big short / Le casse du siècle

thebigshortcsheader

Résumé:
Wall Street. 2005. Profitant de l’aveuglement généralisé des grosses banques, des medias et du gouvernement, quatre outsiders anticipent l’explosion de la bulle financière et mettent au point… le casse du siècle ! Michael Burry, Mark Baum, Jared Vennett et Ben Rickert : des personnages visionnaires et hors du commun qui vont parier contre les banques … et tenter de rafler la mise !

Fiche sur SB

Mon avis/mes impressions :
C’est un film prenant, intéressant, assez triste sur l’être humain, les conséquences dramatiques. Oui, il a un côté brumeux. Il est fait d’une façon intéressante, et on rencontre des gens hors du commun, ayant parier contre les banques elles-mêmes.
C’est un film à voir !

Ce film est fait d’une curieuse façon qui nous interpelle, tient en éveil : des citations, des écrans noirs avec paroles, un défilé d’images, de la musique, diverses personnes qui nous explique des termes financiers en prenant des exemples plus à la portée et surtout plus concret.
Car Wall Street, c’est beaucoup de chiffres et d’argent, mais quelque part ça a l’air fictif, comme un jeu, rien qu’on touche concrètement, cela reste abstrait.
C’est compliqué, et l’air de rien l’être humain rentre en jeu, car l’argent ne tombe pas du ciel, jouer avec l’argent c’est quelque chose de particulier.
C’est intéressant de voir les doutes, l’embrasement des gens. J’ai aimé le côté investigation, recherche de la vérité, mais vu le jeu comme certains leur dise, ils ne sont plus si innocents.
C’était assez dingue de voir ce que l’humain peut faire nier l’évidence, penser à lui en premier, à un point si extrême à si grandes conséquences : vouloir tout, prendre l’argent qu’on n’a pas, s’endetter encore et encore, en vouloir toujours plus, laisser faire et surtout quand nos visionnaires voire jeunes loups ont raison mais que niveau cotation c’est très bizarre.
Une grosse alerte sur le système mais … des banques qui aujourd’hui ne sont plus que cela, ne veille pas juste sur notre argent, mais font payer des tonnes de choses, joue avec notre argent sans qu’on n’ait rien, etc.
Toujours le gros qui bouffe le petit.

C’était aussi eux des gens qu’on a appris à connaître surtout : les jeunes qui veulent leur part du gâteau, de bons potes, un gars qui cherche les défaillances, parle, remue, cherche, a une équipe, dit les choses directement, un qui a un côté asocial mais doué avec les chiffres, mais il a quand même une femme rencontrée de manière originale et touchante, un ancien trader retiré, écœuré du système voyant ses implications sur l’humain, mais aidant ces jeunes.

C’est tellement dur et atroce de tout perdre. Des images dures, et eux mêmes se rendent compte que c’est beaucoup plus, pas si simple.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s