Lecture Time : Au fil de l’eau

au-fil-de-leau-komikku_m

Résumé :

Où que nous vivions, d’où que nous soyons… nous avons tous le droit de rêver. Rêver de devenir astronaute ou pilote, se voir en chef d’orchestre, rêver de faire des repas somptueux, de vivre dans un milieu distingué.
Pour une vieille dame, les souvenirs du bonheur de l’enfance se calquent sur l’univers occidental très lointain des filles du Docteur March et autres romans pour jeunes filles.
Dans le bas de la ville, un quartier défavorisé, une rivière polluée stagne, comme un passé qu’on voudrait oublier. Mais ses habitants aussi ont le droit de rêver, et les rêves parfois se croisent…
Il y a des bonheurs qui traversent notre vie sans qu’on s’en doute…

Oneshot

Fiche MN

 

Mon avis/Mes impressions :

Retrouver Aoi Ikebe, après Ritournelle fut un plaisir. J’ai apparemment eu un mauvais timing pour faire le lecture time de Ritournelle, peut être lors d’une relecture, car oui c’est tout à fait des livres à relire. J’ai aussi failli arrêter celui là, tellement l’ordinateur avait des lenteurs et que ça m’énervait.
Bref, elle capture des instants de vie, comme de manière intemporelle, avec un dessin fin et élégant, qui nous entraîne dans des séquences émotions et dans des vies multiples et variées.
De la tranche de vie, une rivière qui pollue et qui sent mauvais.

Prenez le livre, et jouer un peu avec la 1ère de couverture, en filigrane apparaît 2 nouvelles images : des danseuses en tutu.
C’est un bel objet livre, et on a une page en couleur au début. Cela m’a manqué de ne pas avoir de couleurs durant tout le tome, mais je l’ai quand même dégusté comme un bon vin.

J’ai beaucoup aimé ces jeunes filles qui semblent de bonne famille, chacune avec son petit caractère, c’est vrai que ça donne des airs des filles du Dr March.
La présence de la nourriture est aussi assez exquise, et m’a donné envie de déguster du foie gras et des avocats.
Il y a plein de choses qu’on ne sait pas, même si certaines finissent par être abordées, on suit un peu la vie de tous ces gens au fil de l’eau.
Dans la partie plus actuelle, cette rivière qui pollue embête bien les gens, et pourtant cette vieille dame en intrigue plus d’un en restant sur le banc.
A cause de cette rivière malodorante, certains détourne le passage, d’autres tentent le coup par des moyens divers et variés de la traverser, par exemple on se bouchant le nez, en la traversant le plus vite possible, ou des combinaisons, etc.
Il y a également certaines habitations autour pour les plus défavorisés, qui semblent peu insonorisés 😦 mais peut-être peuvent ils profiter d’autres choses.
Cet homme marié qui rentre tard, bon sang la communication et le pouvoir des mots.
Ce jeune homme et son pote, un pote qui a des rêves, un jeune homme qui semble intelligent malgré son niveau en classe.
Plein de rencontres, d’histoires, de rêves, de vies.
Et la mairie que fait-elle ? Y a-t-il une chance qu’avec de la persévérance, une seule personne puisse faire une différence ?

Il ressort aussi un joli message d’espoir, de la douceur.
Une belle expérience à tenter.

 

 

Publicités
Cet article, publié dans Manga, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s