Lecture Time : Snegurochka

snegurochka-hiroaki-casterman_m

Résumé:
URSS, 1933.
Sous la férule totalitaire de Staline, le pays connaît des bouleversements brutaux.
Au bord d’un lac de Carélie, Belka, une jeune fille en fauteuil roulant, et son domestique s’installent dans une datcha qui appartenait autrefois à une famille d’aristocrates. À mesure que le passé de ces deux étranges personnages se dévoile, histoire et Histoire s’entremêlent.
Et si une menace terrible pesait sur le pouvoir en place ?
Et si la jeune Union soviétique n’en avait pas fini avec les fantômes de la Russie impériale assassinée quelques années plus tôt ?

Fiche du manga MN

Un bel objet livre, avec une très belle couverture qui intrigue : une belle jeune femme en fauteuil roulant et un beau jeune homme, et dans une position étrange.
Quand on enlève la jaquette, les images changent.
Une très belle page couleur pour commencer.
De très beaux graphismes et grand format pour une belle immersion.
Des sous-titres intrigants parlant d’écureuil et de chiot.

« Quand une quête d’identité se heurte à la violence aveugle de l’appareil de l’Etat. »

« Un thriller politique à la beauté glacé, blanc comme la neige et rouge comme le sang. »

Mon avis/mes impressions:
En voilà une histoire qui sort des sentiers battus, dure, à la beauté glacée, qui peut nous perdre par moment dans un drôle de contexte politique.
On s’attaché à eux deux et on les suit, en se demandant pourquoi ils restent ? pourquoi ils acceptent de subir tout ça ? Mais qui sont-ils ? Que cherchent-ils ?
Les 2 ont subi beaucoup, et ils en ont des traces physiques : elle est en fauteuil roulant, il a un cache oeil et souffre d’une étrange maladie.
C’est intéressant, mais également très dur !

Sur un lac, une drôle de rencontre, un drôle de jeu, qui finit en drôle de conversation. Tout cela pour aller dans cette datcha (villa d’été), et pas sans risque.
Ils se retrouvent sous la croupe d’un drôle de type, qui aurait très bien pu ne pas les accepter comme domestiques, et les enfermer dans des geôles. Il a oublié d’être bête,  il tient à ce que tout le monde participe et remarque le drôle de fauteuil de Belka qui nécessite obligatoirement l’aide de quelqu’un entre autre.
Il exige de Belka quelque chose qui donne un haut le coeur, un abus total et nous montre ce qu’il reste vraiment de Belka. Belka reste fière, n’a pas l’air ébranlé, à part quand lui est mis en danger. Ces yeux restent perçant, incisif.
Petit à petit, on verra leurs rencontres, leurs passés se dévoiler.
Des rencontres, on tremblera avec eux, le contexte politique qui les rattrape par moment, on ne sait jamais à quelle sauce ils vont être mangés, et à qui se fier ? Et s’ils sont dénoncés ou pas et pourquoi ?

« histoire et Histoire s’entremêlent. »

En bonus, à la fin, on nous présente les personnages et comment a germé cette idée, attention à lire à la toute fin.

 

.

Publicités
Cet article, publié dans Manga, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s