Cinema Time : Brooklyn

affich_30266_1  images

Fiche film SB

Résumé:
Dans les années 50, attirée par la promesse d’un avenir meilleur, la jeune Eilis Lacey quitte son Irlande natale et sa famille pour tenter sa chance de l’autre côté de l’Atlantique. À New York, sa rencontre avec un jeune homme finit par lui faire oublier le mal du pays… Mais lorsque son passé vient troubler son nouveau bonheur, Eilis se retrouve écartelée.

Mon avis/mes impressions:
Un film très doux, avec une certaine lenteur mais très puissant émotionnellement. On est aussi touchée par le sort de cette femme voire de ces millions de femmes irlandaises tentant l’Amérique et plus particulièrement Brooklyn pour y avoir une vie.
Eilis, très douce et de bonne volonté, s’embellit au fur et à mesure du film et devient de plus en plus belle, elle est joliment portée par Saoirse Ronan.
La vie lui joue un drôle de tour quand même bien cruel, mais elle fera des efforts et sera ramenée à sa réalité.

Eilis est une jeune fille adorable, un peu pâle, pleine de bonnes volontés. Le début du film a quelque chose de choquant, il n’y a pas de place, pas d’avenir pour elle en Irlande, dans son pays. Elle a un travail dans une boulangerie mais qu’à certains moments avec une patronne acariâtre.
On va lui offrir la chance d’aller en Amérique pour avoir une vie, un futur possible. Elle fait un voyage mouvementé sur le bateau et une première connaissance, et une scène qui fera écho.
Quelque part, il lui faut donc tout quitter pour se reconstruire : son pays et ses proches.
Elle se retrouve dans une maison avec plein d’autres filles, une propriétaire assez sympa et des dîners mouvementés. Elle a un travail dans un grand magasin, rien de spécial. Sa « chef » est plutôt correcte et reconnaît sa bonne volonté, son travail, même si sa tête n’est guère toujours souriante et qu’elle est censée parler aux clientes pour passer le temps d’attente et leur donner envie de revenir, toujours un peu bizarre de parler à des inconnus comme cela.
Elle ressent fortement le mal du pays, mais on lui vient en aide lui procurant la possibilité de cours et un accès futur à un travail plus intéressant, des activités.
Le jour où elle rencontre Tony, elle commence à changer, lui, ses cours, ses activités, elle mène tout de front et s’embellit.
Tony y va tout en douceur avec elle, ils passent du temps ensemble et apprennent à se connaître 🙂
Le jour, où elle retournera au pays, tout sera différent, son pays pourrait l’accueillir, elle y retrouve ses racines. Quel choix fera t’elle ? N’est ce pas cruel quelque part ?
Et c’était apparemment le destin de beaucoup d’irlandaises ! Beaucoup d’irlandaises sont allés à Brooklyn dans l’espoir d’avoir un futur.

Publicités
Cet article, publié dans Cinéma, Film, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s