Cinema Time : Les 8 salopards

affich_35265_1

Résumé:
Après la Guerre de Sécession, huit voyageurs se retrouvent coincés dans un refuge au milieu des montagnes. Alors que la tempête s’abat au-dessus du massif, ils réalisent qu’ils n’arriveront peut-être pas à rallier Red Rock comme prévu.

Fiche film

Mon avis/Mes impressions:
On dit que Quentin Tarantino soit on aime soit on déteste, et moi je ne fais jamais comme tout le monde (enfin à quelques exceptions près) et j’aime et je déteste tout autant XD. Je suis plutôt d’accord avec c’est du bon Tarantino.
Il y a de l’originalité : un découpage en chapitres, ils arrivent (plus ou moins) à nous faire tenir 3h (si je m’interromps, ça me dérange pas non plus XD), on a tout un passage en espace clos, mais on bougera dans le temps haha. Le côté trash et absurde, lui il passe moins. La neige et les répliques savoureuses passent bien 🙂
Eh oui, on a tout un panel d’acteurs.

On commence en pleine neige, et on se régale des paysages.
On a quelques rencontres, on apprend à connaître les 1ers personnages, leurs buts, du moins ce qu’ils disent, ils se lancent des piques, se cherchent, se toisent. Et évidemment, les premières répliques savoureuses fusent. On a une première heure, comme cela, où quelques personnes surtout suite à la neige se retrouvent à faire le trajet ensemble, alors que celui qui a la diligence s’en passerait bien et veille sur son butin.
Qu’est ce qui est vrai ? Qu’est ce qui est faux ? Voilà, qui sera bien problématique tout au long du film.
Chacun a son histoire, et il en ressortira surtout que personne n’est tout blanc ou tout noir.
La 2ème partie se passe dans le chalet de mimi, où il y a déjà quelques autres personnages de présent. Et là, ça recommence, on fait plus ou moins connaissance, on se toise, on pose des questions, on cherche à démêler les choses. Si on se trompe, cela pourrait tourner bien mal.
Notre chasseur de prime a une spécificité, celui qui détient Daisy et s’attache à elle pour ne pas la perdre de vue, alors que quand l’avis de recherche dit mort ou vif, beaucoup ne s’embête pas et tue leur « proie », lui les ramène vivantes au bourreau et assiste à l’exécution, car oui une partie c’est pour purement et simplement se faire exécuter. Entre cela, et d’autres histoires, choses qui se sont passés en toile de fond, on nous offre d’intéressants et délicats sujets de réflexion.
J’ai beaucoup apprécié le fait de revenir dans le temps pour recoller tous les évènements.
Par moment, j’ai également bien rit, surtout avec des dialogues aussi savoureux.
J’ai revu avec plaisir Tim Roth de Lie to me, Walton Goggins était bien aussi et avait bien du mal à faire valoir son statut XD. La fille s’en est vraiment beaucoup pris dans tous les sens du terme.

Attention garder l’oeil bien ouvert, dans ce froid glacial, piégé (comme dans un bon roman policier en huit clos). A qui se fier ? …

 

Publicités
Cet article, publié dans Cinéma, Film, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s