Cinema Time : Suite française

Résumé :

Cinquante ans après la mort d’Irène Némirovsky sa fille trouve le courage de lire son journal et y découvre une histoire incroyable…
1940 – France. Attendant des nouvelles de son mari, prisonnier de guerre, la sublime Lucile Angellier mène son existence sous l’oeil inquisiteur de sa belle-mère. Mais bientôt arrive une garnison de soldats allemands qui s’installe chez l’habitant. Elle essaye d’abord d’ignorer Bruno, l’élégant officier qui séjourne chez elles. Ils succomberont à l’amour au bout de quelques semaines, ce qui va les mener vers les tragédies de la guerre..

Plus d’infos :
SB
allocine

Malheureusement c’est déjà un peu loin pour en parler mais je vais m’aider de ce que j’avais écris sur le coup, et du fait que c’est un sujet marquant.
Ce n’est pas un coup de coeur, mais il mérite d’être vu une fois.
On peut déjà remarquer l’union de pays : un film britannique, français et belge.

Une période sombre, intéressante, pouvant donner la chair de poule. Sous le thème de l’occupation. Imaginez vous devez ouvrir vos portes à un étranger mais en plus un ennemi qui a peut être et fait parti de ceux qui ont peut être tué vos proches.
Oui, en gros pour bien comprendre imaginez être à leur place : imaginez devoir vivre la seconde guerre mondiale, et en plus on vous dit bon vous allez accueillir un officier allemand sous votre toit.

Dans son malheur, elle a la « chance » de faire partie de la « caste supérieure », du coup aussi d’avoir beaucoup plus de risques de devoir ouvrir sa porte à un officier. Mais si vous pensiez qu’en étant pauvre, vous éviteriez ça, que nenni, pas forcément, même si oui il y a moins de risques.

Il faut aussi penser, bien se rendre compte que beaucoup d’hommes leur travail n’était pas d’être soldat, beaucoup n’ont guère choisit d’être soldat, car c’est la guerre ils le sont.
Après c’est comme toujours d’un camp ou d’un autre, il y a des gens qui abusent etc.

Et si en plus vous tombez amoureux(se) de votre ennemi.
Non, ça ne se fait pas en une fois non plus, ça monte crescendo suite à ce qu’elle apprend, suite à sa belle mère qu’elle doit supporter, qui la bride, et cet officier est un homme bon et classe mais c’est l’ennemi. Et elle continue à se battre pour ses croyances, fait de son mieux, s’interroge.

La dernière chose, certaines femmes en ces temps de diète était tellement en manque d’hommes, qu’elles se sont jetées en quelque sorte sur le premier venu, et il y a aussi le risque que des hommes en manque abusent  de leur position.

Le film est néanmoins assez lent, je confirme y a du melo mais mérite d’être vu

Publicités
Cet article, publié dans Cinéma, Film, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s